Yémen : l'envoyé de l'ONU salue l'engagement des Houthis à mettre fin à la violence

7 octobre 2015

L'Envoyé spécial de l'ONU pour le Yémen, Ismail Ould Cheikh Ahmed, a salué les récentes déclarations des Houthis en vertu desquelles ils ont réaffirmé leur acceptation de la résolution 2216 du Conseil de sécurité de l'Organisation, a déclaré mercredi Stéphane Dujarric, le porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies.

Adoptée en avril 2015 par le Conseil de sécurité, la résolution 2216 exige que les miliciens houthistes mettent fin à la violence au Yémen et libèrent les zones qu'ils occupent. Elle impose également des sanctions, dont un embargo sur les armes, aux rebelles, à leur chef, et au fils de l'ancien Président yéménite, Ali Abdullah Saleh.

S'exprimant lors d'une conférence de presse au siège de l'ONU à New York, M. Dujarric a déclaré que les Houthis, selon l'Envoyé spécial, se sont également engagés à respecter le plan de paix en sept points négocié par l'ONU lors de pourparlers dans la ville de Mascate, à Oman. Ces derniers comprennent notamment le respect du cessez-le-feu, le retrait des milices armées des villes et le retour du gouvernement dans la capitale yéménite, Sanaa.

« Il s'agit d'une étape importante », a déclaré le porte-parole, précisant que la résolution 2216 du Conseil de sécurité, l'initiative du Conseil de coopération des États arabes du Golfe et les résultats du dialogue national entre parties yéménites ont été au cœur du processus de paix, sous l'égide de l'ONU.

« Ces piliers resteront la base des pourparlers de paix sur lesquels l'Envoyé spécial travaille actuellement », a ajouté M. Dujjaric, notant qu'Ould Cheikh Ahmed a appelé le gouvernement du Yémen, les Houthis et leurs alliés à prendre part à des négociations de paix sur cette base.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Yémen : l'UNICEF dresse un bilan dramatique de la situation des enfants

Après six mois de violence incessante au Yémen, au moins 505 enfants sont morts des suites du conflit, 702 ont été blessés et plus de 1,7 million sont menacés de malnutrition, a déclaré vendredi le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).