Ban Ki-moon alarmé par le nombre croissant d'incidents meurtriers en Cisjordanie

6 octobre 2015

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est dit profondément alarmé mardi par le nombre croissant d'incidents meurtriers en Cisjordanie, notamment à Jérusalem-Est.

« Les affrontements de ces derniers jours, qui ont abouti à la mort de quatre Palestiniens, dont un garçon de 13 ans, et ont fait des centaines de blessés, sont un signe inquiétant d'une violence qui pourrait devenir hors de contrôle », a dit le porte-parole du Secrétaire général dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général condamne les meurtres et attend du gouvernement d'Israël qu'il mène une enquête rapide et transparente sur ces incidents, notamment pour savoir si l'usage de la force était proportionnel. Il pense que la démolition de maisons palestiniennes ou la construction de nouvelles colonies de peuplement israéliennes sur les terres palestiniennes occupées ne feront qu'attiser un peu plus les tensions », a-t-il ajouté.

Selon le chef de l'ONU, l'escalade des incidents violents souligne la nécessité d'une action urgente par les deux parties en conflit.

« Le Secrétaire général se félicite de l'engagement pris par les responsables palestiniens et israéliens à travailler ensemble pour enrayer la violence, y compris grâce à la poursuite de la coopération en matière de sécurité », a encore dit le porte-parole.

« Le Secrétaire général réitère la volonté des Nations Unies de travailler avec toutes les parties pour créer les conditions sur le terrain, dans la région et à l'étranger, pour des perspectives politiques, y compris des négociations sérieuses en vue d'une solution à deux Etats », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU condamne des attaques meurtrières dans la Vieille ville de Jérusalem

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a condamné dimanche dans les termes les plus forts les attaques qui ont eu lieu la veille dans la Vieille ville de Jérusalem, notamment le meurtre de deux membres d'une famille israélienne ainsi que les incidents ultérieurs dans divers quartiers de Jérusalem qui ont fait des blessés israéliens et palestiniens.