Nigéria : l'ONU condamne des attentats à la bombe meurtriers dans les faubourgs d'Abuja

4 octobre 2015

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a condamné samedi soir des attentats à la bombe qui ont eu lieu vendredi 2 octobre dans les faubourgs d'Abuja, au Nigéria, ainsi que la série d'attentats-suicides le 1er octobre dans la ville de Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno, qui auraient tous été commis par des éléments du groupe terroriste Boko Haram.

« La poursuite des violences par Boko Haram est un affront au droit international, à l'humanité et à la foi religieuse », a dit le porte-parole du Secrétaire général dans une déclaration à la presse.

Le Secrétaire général a présenté ses sincères condoléances aux familles des victimes et au gouvernement du Nigéria, et a souhaité un prompt rétablissement aux personnes blessées. Il a réitéré le soutien de l'Organisation des Nations Unies au gouvernement nigérian dans sa lutte contre le terrorisme.

« Le Secrétaire général rappelle également l'importance vitale et l'obligation de respecter les droits humains, le droit humanitaire et le droit des réfugiés dans la lutte contre le terrorisme », a ajouté son porte-parole.

Selon la presse, au moins quinze personnes ont été tuées et 41 blessées par deux explosions qui ont frappé les faubourgs de la capitale nigériane Abuja. Les deux explosions ont eu lieu tard vendredi soir près d'un poste de police dans le quartier de Kuje et à un arrêt d'autobus de celui de Nyanya, dans une zone déjà plusieurs fois ciblée par des attentats du groupe islamiste Boko Haram.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.