L'Inde appelle le Pakistan à tourner le dos au terrorisme préalablement à toute négociation sur le Cachemire

1 octobre 2015

Répondant à la nouvelle initiative de paix proposée la veille par le Pakistan sur la question du Cachemire, la Ministre des affaires étrangères de l'Inde, Sushma Swaraj, a posé jeudi comme condition préalable à toute négociation l'abandon du terrorisme comme mode de gouvernement.

Face à la menace grandissante du terrorisme international, Mme Swaraj a appelé les Etats membres, dans son discours à l'Assemblée générale de l'ONU, à adopter unanimement la Convention générale sur le terrorisme international, qui permettrait selon elle de compléter les traités de lutte antiterroriste existants.

A l'étude des Etats membres depuis 2000, ce projet de Convention a jusqu'ici achoppé sur la définition du phénomène terroriste et, par conséquent, de son champ d'action.

« Nous devons comprendre qu'il n'existe pas de distinction entre bons et mauvais terroristes […] Un terroriste est un terroriste », a déclaré Mme Swaraj.

Sur ce point, la Ministre des affaires étrangères a fait état des difficultés rencontrées par son pays dans ses relations avec le Pakistan.

« Aucun d'entre nous ne peux accepter le terrorisme comme instrument de gouvernement légitime », a déclaré Mme Swaraj, dénonçant notamment le fait que les commanditaires des attaques de novembre 2008 à Bombay n'ont toujours pas été arrêtés, comme s'y était pourtant engagé le Pakistan. La Ministre des affaires étrangères a également fait état d'attaques terroristes transfrontalières récentes, durant lesquelles deux terroristes venus du Pakistan ont été arrêtés.

« Nous savons tous que ces attaques sont destinées à déstabiliser l'Inde et légitimer l'occupation pakistanaise illégale de certaines parties de l'État indien du Jammu-et-Cachemire et ses revendications sur le reste du territoire », a déclaré Mme Swaraj, ajoutant que si l'Inde reste ouverte au dialogue, la terreur et les négociations ne peuvent pas aller de pair.

« Hier, le Premier ministre du Pakistan a proposé ce qu'il a appelé une nouvelle initiative de paix en quatre points », a rappelé la Ministre des affaires étrangères. « J'aimerais lui répondre : nous n'avons pas besoin de quatre points, mais d'un seul – abandonnons le terrorisme et asseyons-nous à la table des négociations ».

Si le Pakistan répond sérieusement et de manière crédible à cette demande, a indiqué Mme Swaraj, l'Inde est prête à régler les questions en suspens entre les deux pays par la voie du dialogue bilatéral.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Pakistan propose une nouvelle initiative de paix avec l'Inde sur le Cachemire

Le Premier ministre du Pakistan, Muhammad Nawaz Sharif, a proposé mercredi une nouvelle initiative de paix avec l'Inde concernant la région du Cachemire qui fait l'objet d'un conflit entre les deux pays depuis 1947.