Ban Ki-moon salue l'espoir symbolisé par la levée du drapeau palestinien à l'ONU

30 septembre 2015

A l'occasion d'une cérémonie organisée pour la première levée du drapeau palestinien dans l'enceinte de l'ONU, le Secrétaire général de l'Organisation, Ban Ki-moon, a qualifié mercredi ce symbole de première étape vers une reconnaissance de la Palestine en tant qu'Etat membre à part entière de l'Organisation.

Cette cérémonie faisait suite à l'adoption par l'Assemblée générale de l'ONU, le 11 septembre dernier, d'une résolution autorisant les Etats non membres observateurs, y compris l'État de Palestine et le Saint-Siège, à hisser leurs drapeaux dans l'enceinte de l'Organisation.

« Aujourd'hui est un jour de fierté pour les Palestiniens à travers le monde. C'est un jour d'espoir », a déclaré M. Ban durant la cérémonie, qui avait lieu à la mi-journée dans le jardin du siège de l'ONU, à New York, en marge du débat général de la 70ème Assemblée générale de l'Organisation.

« Le symbolisme de cette levée de votre drapeau aux Nations Unies reflète l'engagement de l'Autorité palestinienne à poursuivre le rêve de longue date du peuple palestinien de disposer de son propre Etat. Il symbolise aussi l'engagement de longue date des Nations Unies à soutenir les aspirations palestiniennes », a poursuivi le Secrétaire général à l'attention notamment du Président palestinien, Mahmoud Abbas.

Ce dernier était venu assister à la cérémonie dans la foulée de son discours à l'Assemblée générale, dans lequel il a exprimé sa profonde gratitude envers les Etats membres ayant voté en faveur de la résolution.

M. Ban a toutefois averti que cette cérémonie ne représente pas une fin en soi et que parvenir à un Etat palestinien implique également de faire avancer l'unité nationale.

« La première étape est de veiller à ce que la Cisjordanie et Gaza soient intégrées sous une seule et même autorité », a-t-il précisé, tout en appelant la communauté internationale à soutenir les initiatives visant à préserver la solution à deux Etats et à créer les conditions d'un retour à la table des négociations.

Dans son discours à l'Assemblée, M. Abbas a annoncé que la Palestine ne se considérait désormais plus liée par les Accords d'Oslo de 1993, ainsi que par les autres accords de paix signés ultérieurement avec Israël.

« Il est maintenant grand temps de rétablir la confiance entre Israéliens et Palestiniens pour un règlement pacifique du conflit et, enfin, la réalisation de deux Etats pour deux peuples », a insisté M. Ban durant la cérémonie.

« Je souhaite sincèrement qu'un processus de paix réussi permettra un jour prochain de lever le drapeau palestinien à la place qui lui revient, au sein de la famille des nations, en tant qu'État membre souverain de l'Organisation des Nations Unies », a déclaré le Secrétaire général.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'État de Palestine et le Saint-Siège autorisés à hisser leurs drapeaux à l'ONU

L'Assemblée générale des Nations Unies a adopté jeudi une résolution autorisant les États non membres observateurs, y compris l'État de Palestine et le Saint-Siège, à hisser leurs drapeaux dans l'enceinte des Nations Unies.