Soudan du Sud : Ban Ki-moon appelle les parties à respecter les termes de l'accord de paix

29 septembre 2015

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a appelé mardi les parties au conflit au Soudan du Sud à mettre en œuvre sans plus tarder l'accord de paix, notamment par le respect du cessez-le-feu et la formation d'un gouvernement d'unité nationale.

« Le conflit qui a éclaté en décembre 2013 est venu ternir les aspirations du peuple sud-soudanais à un avenir meilleur. Il a brisé l'optimisme de la communauté internationale. Des milliers de vies ont été perdues dans un conflit insensé », a déploré M. Ban lors d'une réunion de haut niveau sur le Soudan du Sud, organisée au siège de l'ONU, à New York, en marge du débat général de la 70ème Assemblée générale de l'Organisation.

« Lorsque les parties ont signé l'accord de paix le mois dernier, elles ont ouvert une nouvelle fenêtre d'opportunité », a toutefois salué le chef de l'ONU, en référence à l'accord signé en août 2015 par le Président du pays, Salva Kiir, et le chef de la rébellion sud-soudanaise, Riek Machar.

Suite à l'indépendance de la plus jeune des nations du monde en juillet 2011, le pays a sombré dans la guerre civile en décembre 2013, en raison de la rivalité politique entre M. Kiir et M. Machar, son ancien Vice-président, rivalité qui a ensuite dégénéré en conflit entre leurs factions respectives.

Selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), plus de 730.000 personnes ont fui la guerre civile vers les Etats voisins du Soudan du Sud, qui compte également près de 1,5 million de personnes déplacées.

Dans ce contexte, le Secrétaire général a exprimé sa gratitude envers l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) pour ses efforts déployés afin d'aider les partie à parvenir à un accord.

« J'exhorte les signataires à honorer leur engagement solennel et à mettre en œuvre l'accord sans plus tarder », a déclaré M. Ban, appelant les parties à cesser immédiatement toute opération militaire et à former un gouvernement de transition et d'unité nationale.

Les parties doivent également garantir un accès sans entrave à ceux qui en ont besoin d'assistance humanitaire d'urgence, a ajouté le Secrétaire général.

Le chef de l'ONU a par ailleurs plaidé en faveur de réformes à long terme au Soudan du Sud afin de transcender les tensions liées à l'ethnicité et reconstruire une véritable identité nationale.

« Tous les efforts doivent avoir pour but de promouvoir une répartition plus équitable du pouvoir et des richesses », a insisté M. Ban.

Le Secrétaire général a également demandé à la communauté internationale de fournir une assistance économique au Soudan du Sud, en contrepartie de l'engagement sans faille des parties en faveur de la mise en œuvre de l'accord de paix.

« Je demande aux dirigeants du Soudan du Sud de mettre volontairement un terme à l'importation d'armes lourdes », a par ailleurs exhorté M. Ban.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Soudan du Sud : le Conseil de sécurité salue la signature de l'accord de paix

Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est félicité vendredi de la signature, le 26 août, par le Président sud-soudanais Salva Kiir d'un accord sur un règlement du conflit au Soudan du Sud, une semaine après que le chef de la rébellion Riek Machar a signé le document.