Le Président chinois juge nécessaire de respecter le principe de souveraineté

28 septembre 2015

Le Président de la Chine, Xi Jinping, a souligné lundi qu'il était nécessaire de respecter le principe de souveraineté et que les pays puissants ne devaient pas intimider les plus faibles, dans un discours à l'ouverture du débat général de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York.

Le monde connaît un processus historique d'évolution accélérée, a déclaré M. Xi. La mondialisation et l'avènement de l'ère de l'information ont favorisé l'ascension des forces sociales productives, mais ont provoqué dans le même temps de nouvelles menaces et de nouveaux défis que nous devons relever.

Nous devons renouveler nos buts et engagements en faveur de la Charte des Nations Unies et créer une communauté pour un avenir partagé, a poursuivi M. Xi.

Le Président de la Chine a appelé à la mise en place de partenariats pour permettre aux pays de travailler sur un pied d'égalité et de mieux se comprendre. Tous les pays sont égaux, les pays puissants ne devant pas intimider les plus faibles, a-t-il dit, mettant l'accent sur la nécessité de respecter le principe de souveraineté.

Selon M. Xi, il convient de forger un partenariat aux niveaux mondial et régional et la recherche de partenariats est préférable à celle d'alliances. Il faut privilégier la justice contre la défense des intérêts particuliers.

La loi de la jungle fait que les faibles sont à la merci des forts, a déclaré le Président chinois. Ce n'est pas ainsi, selon lui, que les relations doivent fonctionner. Ceux qui agissent de la sorte se tirent une balle dans le pied, a-t-il estimé, invitant certains États à abandonner la logique de la guerre froide, et appelant à privilégier le rôle central de l'ONU et du Conseil de sécurité pour maintenir la paix internationale.

M. Xi a également plaidé pour la promotion d'un développement ouvert, novateur et inclusif, qui profite à chacun. La prospérité mondiale ne peut être fondée sur un marché qui n'a pas de contraintes morales. Le fossé entre riches et pauvres n'est pas viable et est injuste, a-t-il expliqué, jugeant que le développement n'avait de sens que s'il est inclusif et durable.

De même, il est nécessaire, selon le Président chinois, de concilier le développement industriel et la protection de la nature et de trouver l'harmonie entre l'humanité et la nature. Un environnement fort est vital pour l'avenir de l'humanité. La Chine, a-t-il ajouté, assumera sa part de responsabilité et continuera à jouer son rôle pour la cause commune de la réduction des émissions des gaz à effet de serre.

M. Xi a annoncé que la Chine avait décidé d'établir un fonds de développement d'un milliard de dollars sur dix ans pour soutenir les activités de l'ONU en faveur du développement.

En outre, la Chine va affecter 8.000 soldats aux forces en attente du maintien de la paix et elle octroiera 100 millions de dollars à l'Union africaine pour appuyer la force africaine en attente et renforcer ainsi sa capacité à résoudre les crises sur le continent.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.