Burkina Faso : Ban Ki-moon appelle à la libération immédiate du Président et du Premier ministre

16 septembre 2015

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est déclaré mercredi indigné par les informations selon lesquelles le Président Michel Kafando et le Premier ministre Yacouba Isaac Zida du Burkina Faso, ainsi que d'un certain nombre de ministres, sont détenus par la garde présidentielle dans la capitale Ouagadougou.

« Le Secrétaire général appelle à leur libération immédiate. Cet incident est une violation flagrante de la Constitution du Burkina Faso et de la Charte de transition », a dit le porte-parole du Secrétaire général dans une déclaration à la presse.

« Les Nations Unies soutiennent les autorités de transition et le Président Kafando. Le Secrétaire général note le fort soutien du peuple du Burkina Faso en faveur d'une transition pacifique et demande instamment au respect du calendrier de transition, notamment les prochaines élections », a-t-il ajouté.

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afrique de l'Ouest, Mohamed Ibn Chambas, se trouve actuellement à Ouagadougou et de travaille en étroite collaboration avec la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), l'Union africaine et d'autres partenaires internationaux pour appuyer et protéger la transition au Burkina Faso.

Selon la presse, des membres de la garde présidentielle ont fait irruption mercredi 16 septembre dans le palais présidentiel pour prendre en otage le Président, le Premier ministre et des ministres. Il y a deux jours, la commission chargée de présenter des réformes pour le gouvernement de transition a proposé de démanteler la garde présidentielle. Cette garde était un des piliers du régime du Président Blaise Compaoré, chassé du pouvoir par la pression de la rue en octobre 2014 après 27 années à la tête du pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Burkina Faso : l'envoyé de l'ONU en Afrique de l'Ouest invite les acteurs de la transition au dialogue

Le Représentant spécial du Secrétaire Général et Chef du Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest (UNOWA), Mohamed Ibn Chambas, a salué lundi les efforts et initiatives déployés depuis le 28 juin dernier par le Président du Burkina Faso, Michel Kafando, et le Cadre de concertation des Sages en vue d'assurer que le processus de transition au Burkina Faso ne soit pas perturbé ou interrompu.