L'Ambassadeur de bonne volonté de l'UNICEF David Beckham appelle à mettre fin à la violence contre des enfants

15 septembre 2015

L'Ambassadeur de bonne volonté du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF), David Beckham, a apporté mardi son soutien à une lettre signée par 18 enfants victimes de violence qui appelle les dirigeants du monde à mettre fin à la violence qui affecte des millions d'enfants dans le monde entier.

Un des 18 signataires est un garçon de 16 ans en provenance du Cambodge, où David Beckham s'est rendu au début de cette année, a précisé l'UNICEF dans un communiqué de presse.

« Quand je suis allé au Cambodge au nom de l'UNICEF plus tôt cette année, j'ai passé du temps avec des enfants et des jeunes gens qui ont vécu de terribles violences et des abus sexuels souvent par des gens censés les protéger. En tant que père, leurs histoires ont très pénibles à entendre », a déclaré David Beckham.

« Après avoir écouté ces enfants incroyablement courageux et entendu les abus qu'ils ont subis, je veux m'assurer que les dirigeants du monde agissent pour protéger les enfants. Les enfants, en particulier les plus vulnérables, doivent se sentir en sécurité. Voilà pourquoi je vais me rendre à l'ONU en septembre pour m'assurer que la voix des enfants est entendue et que le monde se rassemble pour arrêter la violence contre les enfants », a-t-il ajouté.

Réunissant les voix d'enfants ayant survécu au conflit au Soudan du Sud, d'enfants victimes d'abus sexuels en Islande, d'enfants victimes de trafic au Pakistan, la lettre initiée par l'UNICEF souligne un phénomène de violence à laquelle sont confrontés des enfants aux quatre coins du monde.

Au début de l'année, Beckham a lancé le projet « 7 : Le Fonds de l'UNICEF David Beckham », à travers lequel il s'engage à aider les enfants les plus vulnérables du monde au cours de la prochaine décennie, y compris les enfants touchés par la violence.

« En février, quand j'ai lancé mon nouveau fonds avec l'UNICEF, j'ai promis de m'exprimer au nom des enfants les plus vulnérables de la planète et à les aider. Je suis choqué par le fait que toutes les cinq minutes, un enfant meurt en raison de la violence. Les enfants sont maltraités chez eux, à l'école et dans les communautés, et cela doit cesser », a-t-il dit.

La semaine prochaine, M. Beckham sera aux côté du Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et du Directeur exécutif de l'UNICEF, Anthony Lake, avant l'adoption du programme de développement durable. Ils vont appeler les dirigeants du monde à mettre les enfants, notamment les plus défavorisés, au centre de toutes les décisions et des investissements réalisés au cours des 15 prochaines années.

Selon les derniers chiffres de l'UNICEF, près de 120 millions de filles dans le monde entier (environ 1 sur 10) font l'expérience de rapports sexuels forcés avant l'âge de 20 ans. Un cinquième des victimes d'homicide sont des enfants et des adolescents de moins de 20 ans. Près d'un quart des filles âgées de 15 à 19 ans à travers le monde, soit près de 70 millions de personnes, déclarent être victimes d'une certaine forme de violence physique depuis l'âge de 15 ans.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

David Beckham lance avec l'UNICEF une nouvelle initiative pour protéger les enfants en danger

La star internationale de football à la retraite et ambassadeur de bonne volonté du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), David Beckham, a annoncé lundi une nouvelle initiative de collecte de fonds, lancée en tandem avec l'agence de l'ONU, dont l'objectif sera de protéger des millions d'enfants à travers le monde contre les dangers croissants auxquels ils font face.