Centrafrique : l'ONU s'inquiète de l'éviction de personnes déplacées à Bangui

15 septembre 2015

Le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies en République centrafricaine, Aurélien A. Agbénonci, s'est déclaré fortement préoccupé par l'éviction de 114 personnes déplacées du site de Saint Jean Gabaladja, dans la capitale Bangui le 12 septembre.

« Je tiens à exprimer ma profonde préoccupation concernant l'éviction de ces 114 personnes », a déclaré M. Agbénonci dans un communiqué de presse publié lundi. « Tout mouvement de population déplacée doit être fondé sur une décision volontaire par les personnes concernées afin d'assurer les meilleures conditions de sécurité et de respect de la dignité des personnes affectées, conformément aux règles et principes du droit international humanitaire et de la Convention de Kampala ».

Une solution temporaire a été trouvée pour reloger les 46 ménages sur le site de déplacés de Benzvi. Une assistance humanitaire leur a également été fournie pour leur réinstallation.

Dans le même temps, leurs tentes ont été démantelées sur le site avec le soutien de la police locale. Cette décision a été expliquée par la volonté de rouvrir l'école de Saint Jean de Gabaladja.

Selon l'ONU, à Bangui, neuf autres sites de déplacés, abritant plus de 2.700 personnes, sont menacés d'éviction. Il reste 31 autres sites dans la capitale, qui accueillent 27.315 personnes déplacées au total.

Au cours des dernières années, le pays a connu une crise politique majeure qui affecte la quasi-totalité de la population. Environ 2,7 millions de personnes, plus de la moitié de la population, ont un besoin urgent d'une assistance.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Centrafrique : l'ONU annonce des propositions pour lutter contre les abus sexuels par des Casques bleus

De retour à New York après une visite de trois jours en République centrafricaine (RCA), le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a fait le point vendredi sur les allégations d'abus sexuels impliquant des Casques bleus dans le pays, tout en annonçant une série de propositions pour mettre fin à ce phénomène inacceptable à l'avenir.