Egypte : Ban Ki-moon regrette le maintien de la condamnation de trois journalistes d'Al-Jazira

30 août 2015

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a profondément regretté samedi la décision prise par la Cour de cassation égyptienne de maintenir la condamnation de trois journalistes de la chaîne qatarie Al-Jazira, condamnés à de la prison ferme lors d'un premier procès en 2014 pour diffusion de fausses informations.

Dans un communiqué de presse rendu public samedi par son porte-parole, le chef de l'ONU a regretté la condamnation de l'Egyptien Baher Mohamed, du Canadian Mohamed Fahmy et de l'Australien Peter Greste (jugé par contumace), ainsi que d'autres journalistes.

Selon la presse, les trois hommes avaient été arrêtés en septembre 2013 et condamnés en juin 2014 par un tribunal égyptien à des peines allant de sept à dix ans de prison, une décision qui avait alors provoqué un tollé international. Ils ont cette fois-ci été condamnés par la Cour de cassation égyptienne à trois ans de prison ferme après avoir été reconnus coupables de diffusion de fausses informations pour soutenir les Frères musulmans et d'avoir travaillé sans les autorisations nécessaires.

Le Secrétaire général a rappelé ses précédents appels en faveur d'une résolution rapide de leur cas, conforme aux obligations internationales de l'Égypte de protéger la liberté d'expression et d'association et respectueuse des garanties d'un procès régulier et équitable.

M. Ban a souligné à nouveau l'importance du pluralisme et du respect des libertés fondamentales pour la stabilité et la prospérité à long terme de l'Egypte.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Egypte : le Conseil de sécurité condamne l'assassinat du procureur général

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a condamné lundi soir le « lâche assassinat » du procureur général d'Egypte Hisham Barakat, suite à un attentat terroriste qui a visé son convoi et blessé de nombreuses personnes.