Journée internationale : l'ONU appelle à ratifier le traité d'interdiction des essais nucléaires

28 août 2015

A l'occasion de la Journée internationale contre les essais nucléaires, deux hauts responsables des Nations Unies ont appelé les Etats à signer et ratifier le traité international visant à interdire les essais nucléaires, afin qu'il puisse enfin entrer en vigueur.

Le 2 décembre 2009, lors de sa soixante-quatrième session, l'Assemblée générale de l'ONU a proclamé le 29 août Journée internationale contre les essais nucléaires dans une résolution appelant à éduquer le public et à le sensibiliser « aux effets des explosions expérimentales d'armes nucléaires et autres explosions nucléaires et à la nécessité d'y mettre fin, en tant que moyen parmi d'autres de parvenir à l'objectif d'un monde sans armes nucléaires ».

« L'année 2015 marque le soixante-dixième anniversaire du début de l'ère nucléaire. En 1945, le premier essai atomique, baptisé Trinity, dégageait une énergie de plus de 20 kilotonnes de TNT et ouvrait précipitamment la voie à plus de 2.000 essais nucléaires dans le monde », a rappelé M. Ban dans un message rendu public pour la Journée.

Le chef de l'ONU a dénoncé les effets dévastateurs de ces essais sur la vie humaine et la planète.

« Des milieux naturels vierges et des populations entières ont été touchés par ces essais en Asie centrale, en Afrique du Nord, en Amérique du Nord et dans le Pacifique Sud. Beaucoup ne se sont jamais remis des dégâts qui en ont résulté pour l'environnement, la santé et l'économie », a déploré le Secrétaire général.

« Eaux souterraines contaminées, leucémies et autres cancers et retombées radioactives font partie de l'héritage toxique des essais nucléaires », a-t-il ajouté.

M. Ban a par conséquent déclaré que le meilleur hommage que l'on puisse rendre aux victimes des essais nucléaires est de les proscrire à l'avenir.

L'instrument international visant à mettre un terme à toutes les formes d'essais nucléaires est le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICE), qui n'est toutefois pas encore entré en vigueur.

« Près de 20 ans après sa négociation, il est plus que temps que le Traité entre en vigueur », a affirmé le Secrétaire général, insistant sur le fait que le TICE offre un moyen vérifiable et juridiquement contraignant de faire obstacle à la mise au point de ces armes, sur les plans tant qualitatif que quantitatif.

« Je me félicite des moratoires volontaires sur les essais nucléaires que s'imposent les États dotés d'armes nucléaires mais tiens dans le même temps à souligner qu'ils ne peuvent en aucun cas se substituer à un Traité juridiquement contraignant », a ajouté M. Ban.

En cette Journée internationale, le Secrétaire général a exhorté les États qui ne sont toujours pas parties au Traité, en particulier les 8 dont il manque la signature pour son entrée en vigueur, à le signer et à le ratifier.

« Cela constituera une mesure essentielle sur la voie d'un monde exempt d'armes nucléaires », a-t-il dit.

De son côté, le Président de l'Assemblée générale de l'ONU, Sam Kutesa, a également regretté que, malgré les graves conséquences des essais des armes nucléaires sur les vies humaines, l'environnement et la paix et la sécurité internationales, le TICE ne soit toujours pas entré en vigueur.

« Au cours de sa présente session, l'Assemblée générale des Nations Unies a réaffirmé son ferme engagement en faveur du Traité. Je voudrais saisir cette occasion pour souligner à quel point il est important et urgent de le signer et de le ratifier, sans plus tarder, afin d'assurer son entrée en vigueur rapide », a insisté le Président de l'Assemblée dans un message.

M. Kutesa a par ailleurs déclaré son intention de convoquer une séance plénière informelle de l'Assemblée générale afin de marquer cette journée internationale importante le 10 septembre 2015, dont le thème général sera « Vers le niveau zéro: résoudre les contradictions ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Nagasaki : 70 ans après la tragédie, Ban Ki-moon appelle à éradiquer les armes nucléaires

Alors que le Japon commémore le 70ème anniversaire du bombardement atomique de la ville de Nagasaki durant la Seconde Guerre mondiale, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a rendu hommage dimanche aux victimes et survivants de cette tragédie, tout en réaffirmant sa vision d'un monde exempt d'armes nucléaires.