Cisjordanie : l'ONU condamne le meurtre d'un bébé palestinien dans un incendie criminel

31 juillet 2015

Plusieurs hauts responsables de l'ONU ont fermement condamné vendredi le meurtre d'un enfant palestinien en Cisjordanie dans un incendie criminel et ont appelé les auteurs de cet « acte terroriste » à être rapidement traduits en justice.

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a présenté ses plus sincères condoléances aux parents de l'enfant, Ali Dawabsha, qui ont eux-mêmes été grièvement blessés, a précisé son porte-parole dans un communiqué de presse.

L'incendie criminel a eu lieu dans le village de Duma, près de Naplouse, en Cisjordanie occupée. Un autre enfant âgé de quatre ans a également été blessé.

Selon la presse, quatre colons israéliens, qui avaient pénétré à Duma ont mis le feu à une des maisons située à l'entrée de ce village palestinien et inscrit des slogans sur un mur avant de s'enfuir en direction d'une colonie voisine.

« L'incapacité récurrente à lutter de manière efficace contre l'impunité pour les actes répétés de violence commis par des colons a conduit à un nouvel incident horrible ayant entraîné la mort d'un innocent. Cela doit cesser », a dit le porte-parole du Secrétaire général.

Selon le chef de l'ONU, « l'absence d'un processus politique et la politique de colonisation illégale par Israël, ainsi que les pratiques dures et inutiles de démolition de maisons palestiniennes, ont entraîné une hausse de l'extrémisme violent des deux côtés ». « Cela présente une nouvelle menace à aspiration légitime du peuple palestinien à un Etat ainsi qu'à celle du peuple d'Israël en matière de sécurité. Le Secrétaire général exhorte les deux parties à prendre des mesures courageuses pour retrouver le chemin de la paix », a souligné le porte-parole.

Ban Ki-moon a appelé une nouvelle fois toutes les parties à s'assurer qu'il n'y ait pas une escalade des tensions entraînant de nouveaux morts.

Plus tôt dans la journée, le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, s'était déclaré choqué par la mort de ce bébé palestinien dans un incendie criminel qui aurait été provoqué par des extrémistes juifs.

« Mes pensées vont à la famille et aux amis des victimes », a dit M. Mladenov dans une déclaration à la presse.

« Je me joins aux fermes condamnations exprimées par les gouvernements et les dirigeants israéliens et palestiniens. J'appelle à une enquête rapide et complète pour traduire les auteurs de cet crime terroriste devant la justice », a-t-il ajouté.

Selon le Coordonnateur spécial, ce meurtre a été commis « avec un objectif politique » et il ne faut pas laisser ce type d'actes menacer les perspectives de paix. Il a jugé que cela renforçait la nécessité d'un « règlement immédiat du conflit et de la fin de l'occupation ».

De son côté, le Conseil de sécurité de l'ONU a également condamné dans la soirée ce qu'il a qualifié « d'attaque terroriste vicieuse ».

Dans un communiqué de presse, les membres du Conseil de sécurité ont présenté leurs condoléances à la famille de la victime de cet « acte odieux » ainsi qu'au peuple et aux dirigeants palestiniens.

Le Conseil a également souligné la nécessité de traduire les auteurs de cet « acte déplorable » en justice.

Tout en condamnant fermement tous les actes de violence dirigés à l'encontre des peuples palestinien et israélien, les membres du Conseil ont exprimé leur préoccupation face à l'augmentation des tensions dans la région et ont appelé à un retour au calme.

Le Conseil de sécurité a souligné l'importance des déclarations condamnant cette attaque et tous les actes de violence, et a encouragé les parties à travailler de concert à une diminution des tensions, rejeter la violence, éviter tout acte de provocation et s'engager sur la voie de la paix.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Israéliens et Palestiniens : l'ONU appelle à relancer la solution à deux Etats

Le Coordinateur spécial de l'ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, s'est inquiété jeudi de la montée de l'extrémisme violent dans la région, alors que parallèlement le dialogue politique entre Israël et la Palestine est au point mort.