Yémen : l'ONU s'inquiète de la détérioration rapide de la situation humanitaire

28 juillet 2015

La situation humanitaire au Yémen continue de se détériorer rapidement, a déploré mardi le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, Stephen O'Brien, qui se rendra dans le pays dans les semaines à venir.

« Lorsque j'ai effectué mon dernier rapport sur la situation au Yémen lors d'une réunion à huis clos du Conseil de sécurité, le second jour de mon entrée en fonction, le 2 juin [2015], j'ai qualifié le Yémen de catastrophe humanitaire imminente. A tout point de vue, la catastrophe est survenue et pèse lourdement », a déclaré M. O'Brien devant les membres du Conseil de sécurité de l'ONU.

Le Secrétaire général adjoint a rappelé que 80% des 26 millions de Yéménites ont désormais besoin d'une assistance humanitaire et que 1.895 civils ont trouvé la mort dans le conflit depuis l'escalade du conflit en mars 2015.

En plus de l'impact catastrophique du conflit sur les civils, la pause humanitaire qui avait été annoncée pour le weekend n'a de nouveau pas été respectée, alors que des raids aériens de la coalition menée par l'Arabie saoudite et des combats au sol ont été rapportés dans huit provinces du pays, a indiqué M. O'Brien.

Le Secrétaire général adjoint a par ailleurs déploré la poursuite des violations du droit international humanitaire marquées par la prise pour cible de civils et d'infrastructures civiles par les parties au conflit.

Dans le même temps, s'est-il inquiété, le nombre de Yéménites frappés d'insécurité alimentaire a augmenté de 33% depuis le mois de mars, passant de 16 à 21 millions en juillet.

M. O'Brien a précisé que le conflit a également entraîné une chute « dramatique » des importations, qui représentaient avant le conflit 90% de l'apport de nourriture et de carburant du pays.

Dans ce contexte, le Secrétaire général adjoint a annoncé qu'il se rendrait au Yémen dans les semaines à venir afin de constater par lui-même les besoins de la population sur le terrain.

M. O'Brien a appelé une nouvelle fois les parties, au nom de la communauté internationale, à se mettre d'accord et à respecter jusqu'à son terme une nouvelle pause humanitaire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.