Cameroun : des dizaines de réfugiés nigérians continuent d'arriver chaque jour au camp de Minawao, selon le HCR

21 juillet 2015

Des dizaines de réfugiés nigérians fuyant la violence dans leur pays continuent d'arriver chaque jour dans le camp de Minawao, dans l'extrême-nord du Cameroun, a indiqué mardi le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Selon des employés du HCR sur le terrain, une centaine de personnes sont enregistrées en moyenne chaque jour dans le camp ouvert en juillet 2013 et géré par le HCR et ses partenaires. La population de ce camp est passée d'environ 30.000 en fin d'année dernière à près de 44.000 aujourd'hui, a précisé un porte-parole du HCR, Leo Dobbs, lors d'une conférence de presse à Genève.

Le camp de Minawao se trouve à une centaine de kilomètres de la frontière et les nouveaux arrivants sont principalement des Nigérians qui avaient préféré jusque-là rester très près de cette frontière dans l'espoir d'un retour rapide au Nigéria.

« Au cours des dernières semaines, il y a eu des attaques et des affrontements sur le territoire du Cameroun, y compris un attentat suicide le 12 juillet, la première attaque de la sorte au Cameroun, sur la commune de Fotokol dans l'Extrême-nord », a souligné le porte-parole du HCR.

Le gouvernement camerounais a commencé à enregistrer les réfugiés nigérians dans la zone toute proche de la frontière suscitant des inquiétudes chez certains réfugiés craignant d'être renvoyés au Nigéria contre leur gré.

Certains réfugiés arrivés à Minawao ont aussi indiqué qu'ils n'avaient plus de nourriture là où ils s'étaient réfugiés tout près de la frontière et qu'ils voulaient bénéficier des distributions alimentaires à Minawao.

Le HCR a un accès limité à la région de l'Extrême Nord, au Cameroun, pour des raisons de sécurité, mais estime que le nombre de réfugiés non enregistrés dans la région pourrait s'élever à 12.000 personnes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Boko Haram : l'ONU condamne plusieurs attentats meurtriers dans le nord du Nigéria

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a condamné vendredi plusieurs attaques terroristes perpétrées par Boko Haram au cours des deux derniers jours dans les villes de Gombe et Damaturu, au nord du Nigéria, qui ont coûté la vie à plus de 60 personnes.