Iraq : le manque de financement entrave fortement l'apport de l'aide humanitaire

20 juillet 2015

Alors que les combats récents en Iraq ont provoqué le déplacement de 74.000 personnes supplémentaires, les agences humanitaires de l'ONU présentes dans le pays ont annoncé lundi que 40% des programmes d'accès à l'eau et à l'assainissement devront être interrompus d'ici la fin du mois de juillet par manque de financement.

« Les nouveaux déplacements, l'aspect changeant du nombre de personnes concernées, les mouvements de population en cours et l'insécurité rendent difficile l'apport de services WASH [Eau, Assainissement et Hygiène pour tous] qui sont essentiels pour sauver des vies et critiques pour aider les personnes déplacées dans les zones en crise », indique un rapport publié en fin de semaine dernière par le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Le rapport hebdomadaire de l'OCHA sur l'évolution de la situation en Iraq précise également que plus de 74.000 personnes ont fui les combats dans la ville de Fallujah, dans la province de l'Anbar, depuis le 8 juillet dernier, ce qui accroit parallèlement le besoin d'assistance humanitaire de la population du pays.

« L'apport d'une réponse WASH efficace à travers le pays est fortement entravée par le manque de financement : 28% des programmes WASH ont déjà fermé en raison du manque de fonds », ajoute le rapport, qui prévoit la fermeture de 12% de programmes WASH supplémentaires d'ici la fin juillet 2015.

« Sur les 43,9 millions de dollars demandés dans le cadre du Plan d'intervention humanitaire pour l'apport d'un soutien WASH en Iraq, seulement 3,9 millions de dollars ont été reçus jusqu'à présent », poursuit le document.

Le rapport de l'OCHA mentionne également un déficit de financement concernant l'apport de logements et d'autres biens non alimentaires.

Il avertit en outre qu'environ 90% de tous les programmes humanitaires de santé seront contraints de fermer d'ici octobre 2015 si des fonds supplémentaires ne sont pas perçus.

L'Iraq est actuellement aux prises avec l'une des crises humanitaires les plus importantes du monde, alors que plus de 8 millions d'habitants du pays ont besoin d'aide.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Iraq : l'ONU dénonce la poursuite de violations généralisées des droits de l'homme

Le conflit en Iraq continue de faire payer un lourd tribut aux civils, avec au moins 15.000 morts et 30.000 blessés depuis janvier 2014, alors que les violations généralisées des droits de l'homme et les déplacements massifs se poursuivent dans tout le pays, selon un nouveau rapport des Nations Unies publié lundi.