Ossétie du Sud : Ban Ki-moon appelle les parties à éviter toute mesure de provocation

17 juillet 2015

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a pris note jeudi soir des récents événements survenus sur la ligne de démarcation entre la région séparatiste d'Ossétie du Sud et le reste de la Géorgie.

Dans un communiqué de presse rendu public par son porte-parole à New York, M. Ban a exprimé son inquiétude concernant des activités récentes dans la zone susceptibles d'avoir un impact négatif sur la liberté de mouvement et les moyens de subsistance de la population locale.

Le Secrétaire général a appelé l'ensemble des parties à éviter toute mesure qui risquerait d'être perçue comme de la provocation et mettrait à mal les efforts en cours pour promouvoir la paix et la stabilité régionales.

M. Ban a ainsi exhorté toutes les parties à utiliser les mécanismes existant, tels que les discussions internationales de Genève et le Mécanisme de prévention des incidents et d'intervention afin de résoudre les problèmes et désamorcer les tensions.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La Géorgie prête pour une approche intégrée pour les personnes déplacées, dit un expert de l'ONU

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits des personnes déplacées, Chaloka Beyani, a appelé lundi à une approche intégrée pour répondre à la situation des personnes déplacées en Géorgie, en particulier les personnes déplacées au début des années 1990 et en 2008 et les «éco-migrants », déplacés à la suite des catastrophes naturelles ou d'origine humaine.