Libye : le Conseil de sécurité appelle les participants au dialogue à se mettre d'accord sur une issue à la crise

1 juillet 2015

Le Conseil de sécurité de l'ONU a exhorté mercredi les participants au dialogue politique libyen sous l'égide des Nations Unies à se mettre d'accord sur une issue à la crise qui frappe leur pays.

Une réunion de dialogue a eu lieu au Maroc du 25 au 28 juin, facilitée par le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Libye, Bernardino Leon.

Dans une déclaration à la presse, les 15 membres du Conseil de sécurité ont réitéré « qu'il ne peut y avoir de solution militaire à la crise en Libye » et ont exhorté les participants de cette réunion « à convenir d'un Accord national de gouvernement et à signer la proposition présentée par la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL) dans les prochains jours ».

Les membres du Conseil ont déclaré reconnaître « les efforts faits par tous les participants au dialogue politique » ainsi que les contributions de la société civile, les cessez-le-feu au niveau local, les échanges de prisonniers et le retour de déplacés internes.

Ils ont souligné la nécessité de nouveaux efforts pour promouvoir la réconciliation et ont encouragé la MANUL à coordonner les efforts pour une assistance internationale à un futur Accord national de gouvernement.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le nombre de déplacés internes en Libye a doublé depuis septembre, selon le HCR

En Libye, le nombre de personnes déplacées internes a presque doublé depuis septembre 2014, passant d'environ 230.000 personnes à plus de 434.000 dans un contexte d'escalade des combats dans différentes régions, a indiqué mardi le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).