Yémen : l'ONU déplore le bombardement de locaux du PNUD à Aden

29 juin 2015

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a déploré lundi une attaque aérienne de la coalition menée par l'Arabie saoudite qui a frappé dimanche des locaux du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) à Aden, blessant un garde et causant d'importants dégâts.

« Le droit international humanitaire exige que toutes les parties protègent les civils et les installations civiles, y compris le personnel des Nations Unies et les locaux des Nations Unies », a déclaré le Secrétaire général dans un communiqué de presse rendu public par son porte-parole.

« L'inviolabilité des locaux des Nations Unies et l'important travail effectué par tout le personnel des Nations Unies doivent être respectés en tout temps », a-t-il ajouté.

M. Ban a par conséquent appelé à ce qu'une enquête complète sur cet incident soit menée et a demandé que toute personne jugée responsable d'infractions rende des comptes.

Le Secrétaire général a par ailleurs déclaré que cet incident montre combien il est important que toutes les parties au conflit cessent les combats et reviennent à la table de négociation pour parvenir à une paix durable au Yémen.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Yémen : l'ONU débloque des fonds supplémentaires alors que la situation humanitaire se détériore

Le Bureau des Nations Unies de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a annoncé jeudi qu'il était sur le point de débloquer des fonds supplémentaires d'urgence afin d'accélérer l'apport de l'aide humanitaire aux millions de civils yéménites pris au piège par les combats.