Yémen: le Conseil de sécurité appelle les parties à reprendre les consultations politiques

25 juin 2015

Le Conseil de sécurité de l'ONU a salué jeudi les efforts « extraordinaires » déployés par les Nations Unies, et notamment par l'Envoyé spécial du Secrétaire général pour le Yémen, Ismail Ould Cheikh Ahmed, afin d'organiser des consultations entre parties yéménites à Genève.

Dans une déclaration de presse, le Conseil a pris note des propositions faites la veille par M. Ould Cheikh Ahmed aux 15 membres pour faire avancer les consultations sous l'égide de l'ONU.

Les membres du Conseil de sécurité ont fortement encouragé les parties à poursuivre le débat et à prendre en compte ces propositions dans le cadre de leur coopération avec l'ONU et l'Envoyé spécial.

Les membres du Conseil ont souligné la nécessité d'un « processus de transition pacifique, ordonné, inclusif et à l'initiative des Yéménites ». Ils ont en outre réitéré leur appel à toutes les parties yéménites à reprendre et accélérer les consultations politiques « inclusives » sous l'égide de l'ONU.

Les membres du Conseil de sécurité ont appelé les parties yéménites à prendre part aux futures négociations et à tenter, « sans conditions préalables et de bonne foi », de résoudre leurs différends par le dialogue, en évitant toute provocation et toute action unilatérale visant à saper la transition politique.

Le Conseil de sécurité a fermement condamné toutes les violences ou menaces visant à intimider les participants aux consultations sous l'égide de l'ONU.

Il a par ailleurs exprimé sa profonde préoccupation face à la dégradation de la situation humanitaire au Yémen, notamment le risque de famine.

Tout en approuvant l'appel du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, en faveur d'une nouvelle pause humanitaire, les membres du Conseil de sécurité ont renouvelé leur demande à M. Ban d'intensifier ses efforts afin de faciliter l'acheminement de l'aide humanitaire dans toutes les zones du pays qui en ont besoin.

Le Conseil a également exhorté toutes les parties à faciliter l'acheminement d'urgence de l'aide humanitaire, ainsi qu'à autoriser « l'accès rapide, sûr et sans entrave » aux acteurs humanitaires dans le pays.

Les membres du Conseil de sécurité ont appelé toutes les parties à se conformer au droit international humanitaire, notamment en prenant toutes les précautions possibles pour minimiser les dommages causés aux civils.

Les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé leur ferme attachement à « l'unité, la souveraineté, l'indépendance et l'intégrité territoriale » du Yémen, ainsi que leur engagement à soutenir le peuple du Yémen.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Yémen : l'Envoyé de l'ONU se montre optimiste sur la conclusion d'une trêve humanitaire

Les parties prenantes yéménites poursuivent leurs efforts en vue de raviver le processus de transition politique du pays, a salué mercredi l'Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour le Yémen, Ismail Ould Cheikh Ahmed, tout en appelant les parties à se mettre d'accord sur une nouvelle trêve humanitaire.