Journée du yoga : Ban Ki-moon salue les bienfaits individuels et collectifs de cette pratique

21 juin 2015

A l'occasion de la première Journée internationale du yoga, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a salué dimanche les avantages que cette pratique peut procurer aussi bien pour le bien-être individuel que pour l'action collective.

« En visite en Inde cette année, j'ai eu l'occasion de pratiquer le yoga avec l'un de mes hauts conseillers, qui se trouvait être un fils du pays, mais j'aurais pu également le faire avec bien d'autres collègues provenant de diverses parties du monde », a déclaré le chef de l'ONU dans un message.

Ancienne discipline pratiquée dans un cadre traditionnel, le yoga a gagné en popularité et fait des adeptes dans toutes les régions, a poursuivi M. Ban.

« En proclamant le 21 juin Journée internationale du yoga, l'Assemblée générale a reconnu les avantages holistiques que cette pratique remontant à la nuit des temps procure et le fait qu'elle est foncièrement compatible avec les principes et les valeurs de l'Organisation des Nations Unies », a-t-il affirmé.

Le Secrétaire général a ajouté que le yoga offre un moyen « simple, accessible et ouvert à tous de promouvoir la santé physique et spirituelle et le bien-être ».

De plus, a insisté M. Ban, il favorise le respect du prochain et de la planète.

« Et le yoga ne fait pas de discrimination ; à des degrés divers, toute personne peut le pratiquer, quels que soient sa force relative, son âge ou ses aptitudes », a souligné le Secrétaire général.

« C'est ce que j'ai découvert en essayant de faire ma première asana, une posture de l'arbre pour débutants. Il m'a fallu du temps pour retrouver mon équilibre mais une fois que j'ai réussi, j'ai apprécié le sentiment simple de satisfaction que le yoga peut procurer », a expliqué le chef de l'ONU.

« En cette première Journée internationale du yoga, nous devons voir les avantages que cette pratique peut procurer aussi bien pour le bien-être individuel que pour l'action collective visant à améliorer la santé publique, à promouvoir des relations pacifiques et à assurer une vie de dignité pour tous », a conclu M. Ban.

La veille de la Journée internationale du yoga, samedi 20 juin, M. Ban a rencontré la Ministre des affaires extérieures de l'Inde, Sushma Swaraj.

A cette occasion, tous deux ont noté le large soutien du public et l'engouement généré par cette Journée, selon un compte-rendu de leur discussion rendu public par un porte-parole de l'ONU.

Le Secrétaire général et la Ministre indienne se sont par ailleurs entretenus des défis du changement climatique et du développement durable, ainsi que de la nécessité d'un leadership fort de l'Inde dans ces domaines sur la scène internationale.

Ils ont également discuté des contributions généreuses de l'Inde dans le domaine des opérations de paix des Nations Unies.

Le Secrétaire général et la Ministre ont ensuite échangé leurs points de vue sur un certain nombre de questions régionales concernant notamment le Népal, le Bangladesh, les Maldives et le Pakistan.

Dans une série de remarques rendues publiques dimanche lors de la Journée, M. Ban a salué les personnes rassemblées à travers le monde.

A l'occasion de cette première Journée, un événement extérieur a été organisé au siège de l'ONU à New York, retransmis en temps réel via webcast sur les écrans publicitaires de Times Square.

« A vous tous, je dis : Namaste! », a déclaré le Secrétaire général, inaugurant la première Journée internationale du yoga.

« C'est un merveilleux ajout au calendrier des Nations Unies », a-t-il ajouté.

M. Ban a félicité le Premier ministre indien Narendra Modi et le gouvernement du pays pour avoir pris cette initiative afin d'étendre la pratique du yoga à travers le monde.

« Bien sûr, le yoga est déjà immensément populaire dans le monde entier. C'est bon pour votre santé. C'est bon pour l'esprit », a insisté le Secrétaire général.

« J'espère que si le yoga favorise la dextérité physique, il peut également favoriser la dextérité diplomatique », a-t-il dit, précisant que, dans le cadre de sa fonction de Secrétaire général, il devait faire preuve d'agilité à chaque instant.

En cette première Journée internationale du yoga, M. Ban a souhaité garder en mémoire les mots prononcés par le Premier ministre Modi à l'Assemblée générale de l'ONU : « Le yoga ne consiste pas seulement à faire de l'exercice ; c'est un moyen de découvrir le sens de l'unité, avec vous-même, le monde et la nature ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.