Mali : l'ONU se félicite de la signature de l'accord de paix par toutes les parties

20 juin 2015

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a salué samedi la signature à Bamako de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali par les groupes armés de la Coordination.

Dans une déclaration de presse rendue publique aujourd'hui par son porte-parole, M. Ban a rappelé que le gouvernement du Mali et les groupes armés de la Plateforme ont déjà signé cet accord le 15 mai dernier dans la capitale malienne.

Le Secrétaire général a par ailleurs félicité les parties maliennes et l'équipe de médiation dirigée par l'Algérie pour leurs efforts qui ont mené au parachèvement du processus de signature.

Le chef de l'ONU a considéré que la signature par toutes les parties ouvrait désormais la voie à la mise en œuvre intégrale de l'Accord de paix selon le calendrier établi.

« La paix au Mali demeure la responsabilité du Mali et des Maliens », a souligné le Secrétaire général, exhortant toutes les parties à continuer à œuvrer de bonne foi afin de progresser dans cette direction et à appliquer intégralement les dispositions du cessez-le-feu.

Le Secrétaire général a réitéré la disponibilité des Nations Unies pour soutenir les parties dans la mise en œuvre de l'Accord, en étroite collaboration avec le gouvernement et les membres de l'équipe de médiation internationale.

Il a encouragé tous les partenaires du Mali à soutenir les efforts visant à établir une paix juste et durable au Mali, y compris en appuyant la mise en œuvre de l'accord.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Mali : l'ONU salue l'annonce du retrait de Ménaka par les forces armées de la Plateforme

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a salué vendredi la décision annoncée la veille au soir par les groupes armés dits de la Plateforme de se retirer de la localité de Ménaka, dans la région de Gao, conformément à l'Arrangement sécuritaire pour une cessation des hostilités, signé le 5 juin 2015 à Alger.