En Ouzbékistan, Ban Ki-moon encourage le pays à continuer de promouvoir les droits de l'homme

12 juin 2015

A l'occasion d'une visite en Ouzbékistan, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a salué vendredi les progrès solides accomplis par le pays dans la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), tout en rappelant qu'il ne peut y avoir de paix et de développement en l'absence de respect des droits de l'homme.

« Je salue également la participation active de l'Ouzbékistan aux discussions multilatérales en cours aux Nations Unies et de ses contributions aux questions d'intérêt régional et mondial», a ajouté le chef de l'Organisation, qui réalise actuellement une série de visites dans cinq pays Asie centrale, prenant note des contributions du pays au soutien de la stabilité et du développement de l'Afghanistan et au le lancement du Traité portant création d'une zone exempte d'armes nucléaires en Asie centrale.

S'adressant à la presse à Tachkent, capitale de l'Ouzbékistan, lors de sa deuxième visite officielle sur place en tant que Secrétaire général de l'ONU, M. Ban a déclaré que ces réalisations et ces engagements étaient le fruit de « réformes socioéconomiques solides répondant aux besoins de la population entreprises par le Président Islam Kasimov ».

Evoquant son entrevue avec le chef de l'Etat ouzbèk sur des questions relatives à la paix, au développement et aux droits de l'homme, le chef de l'ONU a attiré l'attention sur la « tragédie » à laquelle l'Ouzbékistan, ainsi que les autres pays de la sous-région, est confronté avec l'assèchement la mer d'Aral.

« Je n'oublierai jamais mes visites à Moynak et Noukous. Ce qui est arrivé à la mer d'Aral a été un désastre de longue date », a-t-il déclaré, en assurant que l'ONU réfléchissait aux moyens d'intensifier le soutien de la communauté internationale pour atténuer l'impact de ce phénomène.

Plus généralement, la coopération régionale et la diplomatie préventive peuvent jouer un rôle important pour relever les nombreux « défis communs » auxquels fait face l'Asie centrale, qu'il s'agisse de l'accès à l'eau et à l'énergie, de la lutte contre le trafic de stupéfiants et le terrorisme et l'extrémisme violent, a souligné M. Ban, avant de rappeler le soutien de la régionale du Centre pour la diplomatie préventive de l'ONU établi dans la sous-région.

Convaincu qu'il n'y a pas de développement sans respect des droits de l'homme, le Secrétaire général a pris note de lois adoptées par l'Ouzbékistan allant « dans le bon sens ».

« Mais les lois […] doivent faire une différence dans la vie des gens », a-t-il rappelé.

Si le pays a accomplis d'importants progrès dans l'élimination du travail des enfants dans le secteur du coton, davantage doit être fait maintenant s'agissant de « la mobilisation des enseignants, des médecins et d'autres professions dans le secteur du coton, mais aussi pour empêcher les traitements cruels contre les prisonniers. »

Se félicitant de l'adoption récente par l'Ouzbékistan d'un Plan d'action national sur le suivi de l'Examen périodique universel du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies, le Secrétaire général a souligné que « la mise en œuvre est déterminante ... » pour que l'Ouzbékistan remplisse ses obligations internationales » et vis-à-vis de son peuple.

« Les Nations Unies – notamment le Bureau du Haut-Commissaire aux droits de l'homme – sont prêtes à aider l'Ouzbékistan dans la promotion et la protection des libertés fondamentales et l'élargissement de la participation du public, que ce soit au travers de médias indépendants, d'institutions démocratiques, d'accès à la justice, d'une société civile vigoureuse et de garanties qui permettent aux défenseurs des droits humains de faire leur travail essentiel », a expliqué M. Ban.

À cet égard, il s'est dit encouragé par le Plan-cadre d'assistance signé récemment par le système des Nations Unies et le Gouvernement ouzbèk, qui définit les « domaines de coopération visant à renforcer la bonne gouvernance et les droits humains ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.