La FAO et IKEA annoncent un partenariat pour la gestion durable des forêts au Viet Nam

3 juin 2015

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et la chaîne d'ameublement suédoise IKEA ont annoncé mercredi la conclusion d'un accord pour travailler ensemble sur un projet de certification forestière au Viet Nam, dont l'objectif sera de promouvoir la gestion durable des plantations forestières et l'autonomisation des communautés tributaires de la forêt.

En vertu d'un accord de coopération paraphé mercredi par le Sous-directeur général de la FAO responsable du Département des forêts, Eduardo Rojas-Briales, et le Responsable de la foresterie mondiale chez IKEA, Anders Hildeman, les deux organisations procéderont à une première analyse pour évaluer les options de lancement d'un programme de certification forestière et de gestion durable des forêts dans le nord du Viet Nam.

« Des millions de personnes dépendent des forêts pour leur nourriture et leurs revenus. Aussi, les systèmes de certification peuvent-ils leur offrir un outil précieux pour sauvegarder leurs intérêts et préserver leurs forêts, ainsi qu'un accès équitable à de nouveaux marchés », a déclaré M. Rojas-Briales dans un communiqué de presse annonçant la signature de l'accord.

La certification offre un mécanisme qui permet de surveiller à la fois la durabilité de la gestion forestière et la traçabilité du bois et d'autres produits forestiers à travers les chaînes d'approvisionnement. Ce mécanisme permet de s'assurer qu'ils ont été produits et manipulés de manière responsable et conformément aux lois en vigueur.

« Cependant, la certification présente des défis particuliers pour les petits cultivateurs et les communautés qui ne pourraient pas supporter le fardeau de la certification si elles n'étaient pas soutenues. Nous nous félicitons de ce partenariat avec IKEA pour voir ensemble comment les obstacles à la certification des forêts peuvent être surmontés tout en préservant le bien-être des communautés forestières », a poursuivi M. Rojas-Briales.

Les bons programmes de certification forestière permettent également le monitorage du bien-être social et économique des travailleurs et des communautés forestières tout en promouvant leur accès équitable aux marchés internationaux.

Pour obtenir la certification, les produits sont évalués selon les normes d'une tierce partie indépendante. Ceux qui répondent aux normes gagnent un « sceau d'approbation » ou « écolabel », de sorte que les acheteurs et les consommateurs savent qu'ils ont été produits de manière légale, durable et socialement responsable.

« Ce partenariat est un autre exemple d'une entreprise du secteur privé soucieuse des questions de durabilité répondant à l'appel lancé par la FAO en faveur d'alliances en vue de construire un monde libéré de la faim », s'est félicité pour sa part la Responsable de programme à la Représentation permanente de la Suède auprès de la FAO, Margaret Arnesson Ciotti.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.