Mali : Ban Ki-moon condamne la mort d'un Casque bleu suite à une fusillade à Bamako

28 mai 2015

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a déploré jeudi la fusillade qui a eu lieu à Bamako, le 25 mai dernier, faisant un mort et un blessé parmi les Casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

Selon la presse, un casque bleu de la MINUSMA a été tué et un autre grièvement blessé par des tirs d'assaillants non identifiés dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 mai dans la capitale malienne. Les deux casques bleus, qui appartenaient au contingent bangladais de la MINUSMA, venaient de l'aéroport de Bamako en direction du sud de la ville quand ils ont essuyé les tirs d'assaillants à bord d'un véhicule.

Dans un communiqué de presse rendu public par son porte-parole, le chef de l'ONU a exprimé ses sincères condoléances à la famille de la victime ainsi qu'au gouvernement du Bangladesh, dont le soldat de la paix tué était ressortissant.

Le Secrétaire général a en outre souhaité un prompt rétablissement au Casque bleu blessé.

M. Ban a appelé les autorités maliennes à enquêter rapidement et de manière approfondie sur l'incident et à traduire les auteurs en justice.

Il a réaffirmé la volonté de la MINUSMA de coopérer étroitement avec les autorités maliennes dans cet effort.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Mali : la MINUSMA condamne une attaque contre son personnel à Bamako

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a condamné mercredi une attaque qui a visé durant la nuit une résidence où sont logés des Casques bleus dans la capitale malienne Bamako.