Centrafrique : l'ONU plaide pour une mise en œuvre rapide des recommandations du Forum de Bangui

16 mai 2015

Le Conseil de sécurité des Nations Unies s'est félicité des résultats du Forum national de Bangui, qui a réuni du 4 au 11 mai divers acteurs de la crise en République centrafricaine (RCA), et a appelé à mettre en œuvre rapidement les recommandations formulées dans le cadre de ce forum.

Environ 600 représentants des autorités de la transition, des groupes armés, des partis politiques et des membres de la société civile ont participé durant un peu plus d'une semaine aux débats sur la réconciliation nationale dans la capitale de la RCA, à l'issue desquels a été adopté le Pacte républicain pour la paix, la réconciliation nationale et la reconstruction en République centrafricaine

Dans un communiqué de presse rendu public vendredi soir au siège de l'ONU à New York, le Conseil a salué « la façon inclusive et exhaustive » dont s'est déroulé le forum, notamment en garantissant la « participation effective et à part égale » des femmes.

Les membres du Conseil se sont félicités de l'adoption du Pacte républicain, qui prévoit notamment l'organisation d'élections présidentielles et législatives dans les plus brefs délais, la décentralisation du pays et le renforcement de son pouvoir judiciaire.

Le Conseil a également applaudi la signature d'un accord portant sur les principes du désarmement, de la démobilisation et de la réintégration, ainsi que la conclusion récente d'un accord en vertu duquel les groupes armés du pays s'engagent à mettre fin au recrutement d'enfants et à libérer les enfants déjà enrôlés dans le conflit

A cet égard, les membres du Conseil ont accueilli avec satisfaction la libération de plus de 300 enfants, dont certains n'avaient pas encore 12 ans, par les groupes Anti-Balakas et Ex-Selekas.

Le Conseil de sécurité a appelé les groupes armés à donner immédiatement suite à l'ensemble de ces accords.

Le Conseil des 15 membres a renouvelé son soutien aux autorités de la transition avec à leur tête la chef d'Etat de la transition, Catherine Samba-Panza. Il a par ailleurs condamné toute tentative d'utilisation de la violence par des groupes armés à l'issue du Forum de Bangui, y compris à l'encontre des Casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en RCA (MINUSCA).

Les membres du Conseil ont exhorté les autorités de la transition à mettre en œuvre immédiatement les recommandations du Forum de Bangui, notamment l'organisation d'un referendum constitutionnel dans l'ensemble du pays et d'élections présidentielles et législatives « libres, équitables, transparentes et inclusive », actuellement prévues pour le mois d'août 2015.

Le Conseil a par ailleurs insisté sur la nécessaire participation aux élections des femmes, des personnes déplacées internes et des réfugiés centrafricains, dont le retour volontaire devrait par ailleurs être autorisé.

Les membres du Conseil ont enfin appelé les Etats membres, les organisations régionales, la MINUSCA et les acteurs pertinents de la région à tout faire pour aider la RCA à mettre en œuvre les recommandations du Forum de Bangui et à promouvoir la paix et la stabilité du pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

République centrafricaine : une experte de l'ONU salue l'adoption du Pacte républicain pour la paix

L'Experte indépendante des Nations unies sur la situation des droits de l'homme en République centrafricaine (RCA), Marie-Thérèse Keita-Bocoum, a salué mercredi l'adoption du Pacte républicain pour la paix, la réconciliation nationale et la reconstruction en République centrafricaine à l'issue du Forum de Bangui sur la réconciliation nationale.