Chypre : l'ONU se félicite de la reprise des négociations sur des bases concrètes

15 mai 2015

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a salué la reprise des négociations à part entière vendredi entre Chypriotes grecs et Chypriotes turcs, après plusieurs mois d'impasse du processus.

Depuis les événements de 1974, le territoire chypriote fait l'objet d'une partition. En 1983, la partie nord s'est autoproclamée République turque de Chypre du Nord, sans obtenir la reconnaissance de la communauté internationale, à l'exception de la Turquie.

S'exprimant par l'intermédiaire de son porte-parole dans un communiqué de presse, le Secrétaire général s'est félicité jeudi dans la soirée de la reprise imminente des négociations directes sur la réunification de l'île entre le dirigeant chypriote grec Nicos Anastasiades et le dirigeant chypriote turc Mustafa Akinci.

M. Anastasiades et M. Akinci sont en effet retournés à la table des négociations vendredi 15 mai, sous l'égide du Conseiller spécial des Nations Unies sur Chypre, Espen Barth Eide.

« Les deux leaders ont commencé à élaborer leur vision commune pour une Chypre fédérale unifiée. Cela s'est produit dans une atmosphère positive et constructive », a déclaré M. Eide dans un communiqué de presse, suite à la réunion entre les deux dirigeants.

Le Conseiller spécial a précisé que M. Anastasiades et M. Akinci ont convenu de se rencontrer au moins deux fois par mois. Leur prochaine réunion aura lieu le 28 mai 2015, a-t-il ajouté.

Entre autres gages de bonne volonté, M. Anastasiades a fourni à M. Akinci les coordonnées géographiques de 28 champs de mines dans le nord de l'île et M. Akinci a annoncé la fin de l'obligation de signature de formulaires pour se déplacer d'une zone à l'autre de Chypre. Les deux dirigeants ont également décidé de créer un comité pour promouvoir des évènements culturels susceptibles de rassembler les deux communautés.

« Les deux leaders ont souligné l'importance de la question des personnes portées disparues et ont accepté de travailler ensemble pour régler ce problème d'ordre humanitaire », a poursuivi M. Eide.

De son côté, M. Ban a salué la volonté des deux dirigeants « d'aller de l'avant sans délai, d'une manière constructive et dévouée », comme ils en avaient manifesté l'intention à l'occasion d'un dîner organisé par M. Eide, le 11 mai dernier.

Le Secrétaire général a appelé les dirigeants à saisir cette occasion pour réaliser des progrès tangibles en faveur d'un règlement global de la situation, bénéfique à la fois pour les Chypriotes grecs et turcs.

Le Secrétaire général a ainsi réitéré son engagement à soutenir les dirigeants dans leurs efforts pour parvenir à une solution concernant la partition de Chypre.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Chypre : l'Envoyé spécial de l'ONU anticipe une reprise imminente des pourparlers

Le Conseiller spécial du Secrétaire général pour Chypre, Espen Barth Eide, a déclaré mardi qu'il ne voyait plus « aucun obstacle » à une reprise des négociations entre Chypriotes grecs et Chypriotes turcs, une fois que les élections en cours dans le nord de l'île seront terminées.