Soudan du Sud : la FAO intensifie le pont aérien au profit des agriculteurs touchés par le conflit

14 mai 2015

Avec le démarrage imminent de la saison des semis au Soudan du Sud, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a annoncé jeudi qu'elle redoublait d'effort pour acheminer semences, outils et autres matériaux aux agriculteurs les plus vulnérables du pays.

Chaque jour jusqu'à 18 vols chargés de semences, d'outils et d'équipements de pêche décollent de Juba pour ravitailler les agriculteurs. Ce pont aérien remplace le transport terrestre dans les zones qui ne sont plus accessibles par camion.

Au cours des derniers jours, près de 100 tonnes d'intrants ont été acheminées par air de Juba vers des aérodromes locaux, représentant seulement une partie de ce qui est censé atteindre d'ici fin mai plus de 175.000 familles d'agriculteurs en situation d'insécurité alimentaire dans les Etats du Haut-Nil, d'Unité et de Jonglei.

« Pour de nombreux agriculteurs, il s'agit là de l'unique possibilité de planter des céréales cette année », indique le Représentant intérimaire de la FAO au Soudan du Sud, Serge Tissot. « Sans semences maintenant, ils devront attendre une autre année pour planter et cela signifie qu'ils n'auront pas une autre récolte de céréales avant fin 2016 ».

Jusqu'à présent, un seul vol a pu atterrir dans l'Etat d'Unité avant que les affrontements ne forcent les agences de l'ONU et leurs partenaires à suspendre leurs activités.

La vague actuelle de combats coïncide avec un moment crucial pour les agriculteurs qui ont épuisé leurs stocks de nourriture et n'ont que les prochaines semaines pour planter.

« Nous disposons d'une petite fenêtre pour livrer aux agriculteurs les intrants dont ils ont besoin pour commencer à planter », précise un responsable des interventions d'urgence de la FAO au Soudan du Sud, Karim Bah. « Compte tenu à la fois des quantités importantes qui doivent être acheminées en un laps de temps très court, du regain d'insécurité dans certaines zones et du début des pluies, nous avons dû utiliser le moyen de transport le plus rapide là où les camions n'étaient plus une option viable. Le pont aérien a été l'alternative la plus appropriée ».

La FAO collabore avec les ONG nationales et internationales basées dans les régions cibles pour assurer la distribution au sol des matériaux acheminés par avion.

Le transport aérien n'est qu'une partie d'un effort sur plusieurs fronts déployé par la FAO pour offrir aux familles touchées par les conflits et l'insécurité alimentaire la possibilité de produire leur propre nourriture et se doter de moyens d'existence plus résilients.

Au total, la FAO vise à soutenir 2,8 millions de personnes en 2015 au Soudan du Sud en leur fournissant des kits de légumineuses, céréales, équipements de pêche et d'autres types de soutien.

Pour la saison de plantation qui commence, les kits de céréales sont une priorité. Chaque kit contient au moins trois semences de céréales (sorgho, niébé, maïs, arachide et sésame) et une houe. Cela permet de planter 1,3 hectare par famille et chaque ménage bénéficiaire sera ainsi en mesure de récolter 1 360 kg de céréales en septembre -octobre, soit assez pour nourrir une famille pendant 5 mois.

La FAO a également mené des campagnes de vaccination du bétail pendant la saison sèche, qui ont ciblé les animaux rassemblés dans des camps de bétail avant qu'ils ne commencent leur migration avec le début de la saison des pluies.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Soudan du Sud : la violence partie de l'Etat d'Unité se propage à travers le pays, selon l'ONU

Les Nations Unies ont fermement condamné mardi l'escalade de la violence au Soudan du Sud, manifestée par l'intensification des combats dans l'Etat d'Unité et l'éruption de tensions intercommunautaires entre personnes déplacées internes à Juba, la capitale du pays.