L'ONU appelle à rétablir le calme dans l'ex-République yougoslave de Macédoine

11 mai 2015

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s'est déclaré lundi gravement préoccupé par la flambée de violence survenue durant le weekend dans l'ex-République yougoslave de Macédoine, qui a fait de nombreux morts et blessés.

Selon la presse, Kumanovo, la deuxième ville du pays, a été le théâtre ce weekend de violents affrontements entre un groupe armé, qui serait composé d'Albanais, et les forces de l'ordre. Le bilan s'élèverait à 22 morts, dont 8 policiers, et 37 blessés. En réaction à ces évènements, l'Union européenne a déclaré dimanche vouloir éviter toute escalade de la violence.

Dans une déclaration rendue publique par son porte-parole, M. Ban a condamné les violences dans la ville de Kumanovo, au nord de l'ex-République yougoslave de Macédoine, et a présenté ses condoléances aux familles des personnes tuées et blessées.

Le Secrétaire général a par ailleurs soutenu les appels lancés par l'Union européenne et d'autres membres de la communauté internationale exhortant les autorités de l'Etat et les dirigeants politiques et communautaires à « coopérer pour rétablir le calme et procéder à un enquête approfondie objective et transparente sur les événements ».

M. Ban a également appelé toutes les parties prenantes à faire preuve de retenue et à se garder de tout discours ou action susceptible d'exacerber les tensions existantes.

Le Secrétaire général a encouragé les autorités du pays à répondre aux préoccupations exprimées par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme le 17 mars dernier, en réaffirmant « leur attachement fondamental aux droits de l'homme et à l'état de droit par l'instauration d'un environnement dans lequel des vues opposées peuvent être exprimées librement ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.