Libye : un projet d'accord de paix rédigé par l'ONU est en cours de négociation

29 avril 2015

La Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL) a remis cette semaine un projet d'accord de paix à l'ensemble des participants au dialogue inter-libyen, s'est félicité mercredi le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU dans le pays, Bernardino León.

Ce document, a expliqué M. León, s'inspire des discussions qui ont eu lieu entre les parties prenantes au conflit dans le cadre des pourparlers de paix des trois derniers mois et vise à trouver un compromis sur les sujets les plus sensibles.

« Ce projet d'accord se fonde sur un certain nombre de principes clés, notamment l'inviolabilité du processus démocratique et une séparation claire entre les pouvoirs exécutif et législatif », a ajouté le Représentant spécial dans un communiqué de presse.

Afin de parvenir à une solution politique au conflit en Libye, M. León a annoncé qu'il consulterait dans les prochains jours l'ensemble des parties afin de convenir d'une date pour la reprise des pourparlers, sur la base notamment du projet d'accord de paix rédigé par la MANUL.

En marge de cette annonce, le Représentant spécial se trouvait mercredi au siège de l'ONU à New York pour informer le Conseil de sécurité de l'Organisation sur la situation en Libye lors d'une réunion à huis clos.

A l'occasion d'une conférence de presse suite à la réunion du Conseil, M. León est revenu sur le contenu du projet d'accord de paix et la façon dont le document a été reçu par les parties.

« Nous avons déjà obtenu des réactions de la part des parties, dont certaines sont plutôt critiques et d'autres franchement négatives, mais nous pouvions bien évidemment nous y attendre étant donné la complexité du processus de paix en Libye », a déclaré le Représentant spécial aux journalistes.

« J'ai expliqué au Conseil qu'il s'agit bien là d'un projet d'accord et que les négociations sont en cours », a ajouté M. León, précisant qu'il était en contact avec les parties afin d'améliorer le document et d'obtenir un consensus.

« Nous savons tous, et les acteurs impliqués dans le dialogue le savent aussi, qu'il n'existe pas de solution militaire à ce conflit », a déclaré le Représentant spécial.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Libye : l'envoyé de l'ONU condamne un attentat contre l'ambassade espagnole

Le chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL), Bernardino León, a fermement condamné un attentat qui a visé l'ambassade d'Espagne dans la capitale libyenne Tripoli.