Gaza : Ban Ki-moon remet les conclusions d'une enquête sur des attaques contre des locaux de l'ONU

27 avril 2015

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a transmis lundi au Conseil de sécurité et à d'autres organes des Nations Unies les conclusions du rapport de la commission d'enquête sur les attaques ayant visé le personnel, les locaux et les activités de l'Organisation à Gaza lors du conflit survenu durant l'été 2014 entre Israël et le mouvement palestinien Hamas.

Lors d'un point de presse organisé au siège de l'ONU à New York, un porte-parole du Secrétaire général, Farhan Haq, a exprimé la profonde reconnaissance de M. Ban envers les membres du personnel de l'ONU déployés à Gaza durant ces incidents et a salué la bravoure dont ils ont fait preuve au cours du conflit.

Le porte-parole s'est également félicité du professionnalisme affiché par la commission dans la conduite de son enquête et de la coopération dont ont fait preuve le gouvernement d'Israël et l'Autorité palestinienne lors de ses travaux.

Intitulée « Commission d'enquête du siège des Nations Unies interne et indépendante », cette instance, dont la création avait été annoncée en novembre 2014 par le Secrétaire général, a examiné une série d'incidents qui se sont produits dans la bande de Gaza entre le 8 juillet et le 26 août 2014, sous la direction de Patrick Cammaert, des Pays-Bas.

La commission d'enquête, a rappelé M. Haq, a enquêté sur sept incidents ayant causé la mort de 44 Palestiniens, blessé au moins 227 autres personnes et endommagé les locaux de l'ONU à Gaza. La commission s'est également penché sur trois incidents liés à la découverte d'armes dans des écoles de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), y compris, dans certains cas, l'utilisation présumée d'écoles de l'UNRWA par des groupes armés palestiniens pour lancer des attaques.

Dans une lettre aux membres du Conseil de sécurité introduisant le rapport de la commission, M. Ban a exprimé sa « préoccupation profonde » face au sort de la population civile de la bande de Gaza et d'Israël.

Concernant les recommandations de la Commission d'enquête sur les questions de communication, de coordination et de sécurité, M. Ban a déclaré avoir décidé d’établir un groupe ad hoc de hauts responsables de l’ONU pour examiner ces recommandations et lui donner des conseils sur les mesures à prendre. Il a indiqué avoir aussi pris des mesures pour qu’un soutien soit fourni en matière de stress post-traumatique aux employés de l’ONU affectés.

Le chef de l’ONU a également déclaré qu’il ferait tout son possible pour qu’à l’avenir les locaux de l’ONU ne soient pas pris pour cible et que les incidents examinés dans le rapport ne se reproduisent plus jamais.

Concernant la découverte d’armes dans trois écoles de l’UNRWA, M. Ban s’est dit choqué de cette découverte et s’est dit déterminé à prendre les mesures nécessaires pour éviter que cela se reproduise à l’avenir.

Au-delà du contenu du rapport, le Secrétaire général a regretté dans sa lettre l'absence de progrès récents concernant le processus de paix dans la région.

« Ce qui est nécessaire aujourd'hui plus que jamais est un cessez-le-feu durable qui garantisse la fin du trafic illicite d'armes, l'ouverture des points de passage, une reconstruction plus rapide de Gaza et de plus grandes avancée dans la mise en œuvre de l'accord de Beach Camp, centré sur la très nécessaire réconciliation entre Palestiniens », a ajouté le porte-parole de M. Ban.

« Nous devons donner un nouvel élan à la recherche d'une résolution au conflit au Moyen-Orient. Pour cela, des négociations israélo-palestiniennes directes doivent reprendre, et la communauté internationale doit soutenir le processus avec un engagement total », a déclaré M. Haq, au nom du chef de l'ONU.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'envoyé de l'ONU au Moyen-Orient appelle à faire de Gaza une priorité

A l'occasion d'une réunion du Conseil de sécurité sur le conflit israélo-palestinien, le Coordonnateur spécial de l'ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry, a appelé jeudi à faire de Gaza une priorité.