En visite en Italie, Ban Ki-moon s'inquiète du sort des migrants en mer Méditerranée

27 avril 2015

Alors que les pays européens sont confrontés actuellement à une crise humanitaire en mer Méditerranée, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a effectué lundi une visite en Italie, où il a fait part de sa préoccupation concernant le sort des migrants qui risquent leur vie en tentant de rejoindre l'Europe.

A Rome, le Secrétaire général a rencontré le Premier ministre italien Matteo Renzi, et la Haut-Représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini.

Il « a discuté avec eux de ses préoccupations concernant la situation des migrants en mer Méditerranée et a souligné la nécessité pour les autorités de porter leurs efforts sur le sauvetage en mer », a précisé le porte-parole adjoint du chef de l'ONU, Farhan Haq, lors d'un point de presse à New York.

Plus tard, le Secrétaire général s'est rendu avec M. Renzi et Mme Mogherini en Sicile où il est monté à bord d'un navire italien pour observer les efforts faits sur le terrain pour venir en aide aux migrants.

Le chef de l'ONU a estimé que la crise des migrants tentant de rejoindre l'Europe en traversant la Méditerranée à leurs risques et péril était l'une « des pires crises humanitaires depuis la Deuxième guerre mondiale ».

« Des milliers de personnes ont perdu la vie à la recherche d'un avenir meilleur », a dit M. Ban alors qu'il se trouvait à bord du navire italien le San Giusto. « Nous devons prendre soin d'eux ».

Le chef de l'ONU a reconnu que cette crise des migrants représentait un défi de taille pour le gouvernement italien et pour les autres gouvernements européens et il a salué les efforts de l'Union européenne pour faire face à cette crise humanitaire.

« Nous sommes prêts à travailler avec vous », a-t-il ajouté. Selon lui, la priorité est de faire cesser et prévenir ce trafic d'êtres humains. Il a aussi estimé qu'il fallait s'attaquer aux causes profondes de cette crise humanitaire. « Nous devons trouver une solution politique, sur le terrain, en particulier en Libye », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le HCR s'engage à appuyer l'UE pour répondre aux drames en Méditerranée

Les drames de la migration en Méditerranée ont fait en avril plus de 1.700 morts alors qu'environ 40.000 personnes ont effectué la traversée depuis début 2015, a indiqué vendredi le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), qui s'engage à appuyer l'Union européenne pour répondre à cette tragédie.