Soudan : la MINUAD repousse deux attaques au Sud-Darfour

24 avril 2015

Des Casques bleus de la Mission de l'Union africaine et des Nations Unies au Darfour (MINUAD) ont repoussé deux attaques par des hommes armés non identifiés à Kass, à 85 kilomètres au nord-ouest de Nyala, au Sud-Darfour.

Les échanges de coups de feu ont causé la mort d'au moins quatre assaillants et ont blessé six Casques bleus et un assaillant, selon un communiqué de presse publié par la Mission.

« Je condamne ces attaques contre les Casques bleus et réitère la détermination de la Mission à continuer de répondre de manière décisive et ferme à tout acte de la sorte », a dit le Représentant spécial conjoint par intérim pour le Darfour, Abiodun Bashua.

Il a également souhaité aux blessés un complet et prompt rétablissement.

La première attaque a eu lieu jeudi vers 18h00 quand 40 hommes armés montés sur des chevaux et des chameaux ont ouvert le feu sur des soldats nigérians protégeant un point d'eau. Les attaquants sont partis avec un des véhicules de la Mission après avoir tiré sur le chauffeur. Les Casques bleus les ont poursuivis et ont récupéré le véhicule.

Quatre assaillants ont été tués et deux Casques bleus et un assaillant ont été blessés durant l'échange de coups de feu.

Vendredi matin, une patrouille de la MINUAD en provenance de Nyala a été attaquée près de la base de la Mission à Kass. Quatre Casques bleus ont été blessés durant l'échange de coups de feu.

M. Bashua a appelé le gouvernement du Soudan à enquêter rapidement sur ces incidents et à traduire les auteurs en justice, soulignant que le climat d'impunité et l'incapacité à poursuivre ceux qui attaquent des Casques bleus et des travailleurs humanitaires doivent cesser ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La situation au Darfour ne s'est pas améliorée au cours des douze derniers mois, selon l'ONU

A l'occasion d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU consacrée à la situation au Darfour, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a souligné mardi qu'il n'y avait pas eu de progrès tangibles en un an pour résoudre le conflit dans cette région du Soudan.