L'ONU appelle l'UE à faire preuve de leadership moral face à la crise humanitaire en Méditerranée

23 avril 2015

Face à une série de naufrages récents au large des côtes de la Libye, ayant entrainé la mort de centaines de migrants tentant de gagner l'Europe par la mer Méditerranée, plusieurs hauts responsables des Nations Unies ont appelé jeudi les pays de l'Union européenne (UE) à faire preuve de leadership moral et politique dans leur réponse à cette crise humanitaire.

Dans une déclaration conjointe, le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, António Guterres, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour les migrations internationales et le développement, Peter Sutherland, et le Directeur général de l'Organisation internationale pour les migrations, William Lacy Swing, ont exhorté les dirigeants européens à « donner la priorité à la vie humaine, aux droits et à la dignité au moment de conclure aujourd'hui un accord sur la réponse commune à apporter à la crise humanitaire dans la région méditerranéenne ».

« Une tragédie aux proportions épiques se déroule en Méditerranée », ont poursuivi les hauts responsables, appelant les Etats membres de l'UE à faire preuve de leadership moral et politique en adoptant un plan d'action global et à long terme centré sur les valeurs de solidarité et de respect qui sont traditionnellement celles du continent européen.

« La réponse de l'Union européenne doit aller au-delà de l'approche minimaliste présentée dans le plan en 10 points sur les migrations annoncé par l'UE lundi, qui se préoccupe principalement d'endiguer l'arrivée de migrants et de réfugiés sur ses côtes », ont-ils ajouté, en référence à la série de mesures d'urgence annoncées en début de semaine par l'UE pour répondre à ces flux migratoires.

Les responsables onusiens ont insisté sur la nécessité de prendre en compte dans cette réponse la sécurité, les besoins de protection et les droits humains de tous les migrants et les réfugiés.

Ils ont également appelé les dirigeants européens à travailler en étroite collaboration avec les pays de transit et d'origine pour améliorer le sort des migrants et des réfugiés et tenter de trouver une solution aux nombreux facteurs qui les poussent à recourir à de tels « voyages désespérés » par voie maritime.

Les hauts responsables de l'ONU ont enfin encouragé l'UE à mettre à disposition des ressources suffisantes pour la recherche et le sauvetage en mer lors des catastrophes ; augmenter significativement les quotas de réfugiés autorisés à trouver refuge dans les pays de l'UE ; renforcer l'aide aux pays qui reçoivent le plus de réfugiés, à savoir l'Italie, Malte et la Grèce ; et lutter contre la rhétorique raciste et xénophobe visant à faire des migrants et des réfugiés des boucs émissaires.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Méditerranée : le Conseil de sécurité appelle à la coopération pour lutter contre le trafic de migrants

Le Conseil de sécurité a déploré mardi la récente tragédie maritime en mer Méditerranée qui a causé la mort de centaines de personnes et a appelé à la coopération internationale pour lutter contre le trafic de migrants dans cette région du monde.