Le chef de l'ONU appelle à faire plus pour une reprise des négociations entre Israéliens et Palestiniens

21 avril 2015

A l'occasion d'une réunion du Conseil de sécurité consacrée à la situation au Moyen-Orient, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exhorté mardi la communauté internationale à faire plus pour un retour des Israéliens et des Palestiniens à la table des négociations.

« Par le passé, nous avons observé des efforts résolus pour arriver à une paix globale et négociée fondée sur une solution à deux Etats. Au lieu de la paix, toutefois, il y a eu des décennies d'occasions manquées et d'échecs qui ont abouti à un coût humain énorme. La perspective d'une solution à deux Etats continue de reculer, avec des conséquences potentiellement explosives », a dit M. Ban dans un discours devant les membres du Conseil.

Selon lui, « la communauté internationale doit faire plus pour favoriser une reprise des négociations qui mettra fin à près d'un demi-siècle d'occupation et permettra à deux Etats, Israël et Palestine, à vivre côte à côte dans la paix et la sécurité ». Le chef de l'ONU s'est dit encouragé par les discussions actuelles entre Etats membres et a ajouté que les Nations Unies sont déterminées à soutenir ces efforts.

« Les deux côtés sont confrontés à des choix difficiles », a-t-il souligné, ajoutant que « trop de vies ont été perdues, trop de familles ont été détruites, trop de moyens de subsistance ont été brisés, et trop de méfiance a été semée ».

Selon le Secrétaire général, il revient au final aux deux parties prenantes de démontrer la détermination et le courage nécessaires pour définir un chemin viable vers un avenir meilleur.

Il a encouragé le nouveau gouvernement israélien, qui va être formé dans les semaines, à venir à « réaffirmer l'engagement d'Israël envers une solution à deux Etats et à prendre les mesures crédibles pour favoriser un environnement permettant une reprise de négociations substantielles, incluant un gel des activités de colonisation ».

M. Ban a salué l'accord obtenu la semaine dernière entre l'Autorité palestinienne et le gouvernement israélien sur le transfert de plus de 470 millions de dollars de taxes collectées au nom de l'Autorité palestinienne.

Il a toutefois souligné que la suspension récurrente du transfert de ces revenus est contre-productive et il a exhorté les parties à trouver une solution durable sur la collecte des taxes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'envoyé de l'ONU au Moyen-Orient appelle à faire de Gaza une priorité

A l'occasion d'une réunion du Conseil de sécurité sur le conflit israélo-palestinien, le Coordonnateur spécial de l'ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry, a appelé jeudi à faire de Gaza une priorité.