Le Conseil de sécurité condamne le meurtre de plus de 30 Ethiopiens chrétiens en Libye

21 avril 2015

Le Conseil de sécurité a condamné le meurtre présumé, « odieux et lâche », de plus de 30 Ethiopiens chrétiens en Libye par un groupe affilié à l'Etat islamique d'Iraq et du Levant (EIIL/Daech).

Dans une déclaration à la presse publiée lundi soir, les membres du Conseil ont estimé que « ce crime montre une fois encore la brutalité de l'EIIL, qui est responsable de milliers de crimes et d'abus contre des personnes de toutes confessions, ethnies et nationalités ».

Les membres du Conseil ont exprimé leur profonde sympathie et leurs condoléances aux familles des victimes, au gouvernement d'Ethiopie, ainsi qu'aux familles de toutes les victimes de l'EIIL.

Ils ont réitéré leur ferme condamnation de la persécution des individus et de communautés entières sur la base de leur religion ou de leur croyance.

Le Conseil a « souligné une fois encore que l'EIIL doit être vaincu et que l'intolérance, la violence et la haine qu'il a épousées doivent être éradiquées ».

Il a réclamé « la libération immédiate et sans conditions de toutes les personnes retenues en otages par l'EIIL, les groupes qui ont prêté allégeance à l'EIIL, les entités d'Ansar Al Shari'a, et tous les autres individus, groupes, et entités associés à Al Qaïda ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Libye : le Conseil de sécurité condamne des attaques contre les ambassades de Corée du Sud et du Maroc à Tripoli

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a condamné « dans les termes les plus forts » la récente série d'attaques terroristes contre les ambassades de République de Corée et du Maroc à Tripoli, la capitale libyenne.