Somalie: l'ONU condamne une attaque terroriste meurtrière contre un ministère

15 avril 2015

Suite à un attentat terroriste meurtrier survenu au Mali le mardi 14 avril contre le Ministère de la culture et de l'enseignement supérieur à Mogadiscio, plusieurs hauts responsables de l'ONU ont condamné dans les termes les plus vifs cette attaque, qui a fait plusieurs morts et blessés parmi les civils, les membres des forces de sécurité et les fonctionnaires somaliens.

« Je condamne l'horrible attaque terroriste survenue aujourd'hui à Mogadiscio dans les termes les plus forts et je suis consterné par le mépris total pour les vies de personnes innocentes dont ont fait preuve les assaillants », a déclaré le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU au Mali, Nicholas Kay, dans un communiqué de presse rendu public le jour même dans la capitale malienne.

« Cette attaque contre le Ministère de la culture et de l'enseignement supérieur est un assaut contre efforts courageux entrepris par les Somaliens dans le but de bâtir un avenir prometteur pour les jeunes de leur nation », a-t-il poursuivi.

M. Kay a souligné que les Somaliens et autres habitants de la région traversaient des jours sombres pour la paix. En ces temps difficiles, le Représentant spécial a appelé à l'unité face au terrorisme, présentant ses plus sincères condoléances au Gouvernement fédéral somalien et aux familles et proches des personnes tuées durant attaque.

M. Kay a réitéré l'engagement sans faille de l'ONU dans sa lutte contre le fléau terroriste et dans son soutien au peuple et au Gouvernement fédéral de la Somalie pour maintenir la sécurité et la stabilité dans le pays.

Dans un communiqué de presse publié le mercredi 15 avril au siège de l'ONU, à New York, les membres du Conseil de sécurité de l'Organisation ont également « fermement condamné » cette attaque, revendiquée par le groupe terroriste islamique Al-Chabab, « qui a tué des civils somaliens, ainsi que des membres des Forces nationales de sécurité en Somalie et un soldat de l'AMISOM (Mission de l'Union africaine en Somalie), et a blessé plusieurs autres personnes ».

Les membres du Conseil de sécurité ont rendu hommage à la réponse rapide et au courage des forces de sécurité nationales somaliennes et des troupes de l'AMISOM.

Les membres du Conseil ont réaffirmé que le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations constitue l'une des menaces les plus graves pour la paix et la sécurité internationales et que tout acte de terrorisme est par nature criminel et injustifiable, quelles que soient les motivations de ses auteurs.

Les membres du Conseil de sécurité ont réitéré leur détermination à combattre toutes les formes de terrorisme, conformément à leur responsabilité en vertu de la Charte des Nations Unies.

Soulignant la nécessité de traduire les auteurs, organisateurs, soutiens financiers et commanditaires de ces actes de terrorisme devant la justice, les membres du Conseil ont exhorté tous les États à coopérer activement avec les autorités somaliennes à cet égard.

Les membres du Conseil de sécurité ont en outre rappelé aux Etats qu'ils doivent veiller à ce que les mesures prises pour combattre le terrorisme soient conformes à leurs obligations en vertu du droit international, en particulier du droit international des droits de l'homme, du droit international humanitaire et du droit des réfugiés.

En conclusion, le Conseil de sécurité a affirmé que le terrorisme ne saurait venir à bout de sa détermination à soutenir la paix et la réconciliation en Somalie.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Somalie : l'envoyé de l'ONU condamne une attaque meurtrière à Baidoa

L'envoyé des Nations Unies en Somalie a fermement condamné une attaque jeudi dans la ville de Baidoa, dans le sud-ouest du pays, qui a fait des morts et des blessés parmi des membres des forces de sécurité et des civils.