Yémen : l'ONU dénonce la montée de la violence dont sont victimes les enfants

1 avril 2015

Alors que les opérations militaires se poursuivent au Yémen, deux hauts responsables des Nations Unies ont condamné mercredi la hausse du nombre de victimes civiles dans le pays, notamment parmi les enfants et les travailleurs humanitaires.

Dans un communiqué de presse rendu public à New York, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour les enfants et les conflits armés, Leila Zerrougui, s'est dite profondément préoccupée par la montée de la violence s'exerçant à l'encontre des enfants au Yémen, où le conflit aurait entrainé la mort de 62 enfants et blessé 30 autres au cours de la dernière semaine, selon le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

« Je suis alarmée par le nombre croissant d'enfants victimes du conflit au Yémen », a déploré Mme Zerrougui, ajoutant que ces derniers ont besoin de toute urgence de la protection des Nations Unies et de la communauté internationale.

Au cours des derniers mois, l'ONU a en effet constaté une recrudescence du recrutement et de l'utilisation d'enfants soldats dans le conflit par les brigades houthis, mais également par d'autres groupes armés.

De son côté, le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies au Yémen, Johannes Van der Klaauw, a déploré une attaque récente ayant pris pour cible un travailleur humanitaire.

« Je suis consterné d'apprendre le meurtre d'un travailleur bénévole du Croissant Rouge yéménite (YRCS) à Al Dhale'e, dans le sud du Yémen, le lundi 30 mars 2015 », a déclaré M. Van Der Klaauw à Amman, la capitale jordanienne, tout en soulignant le courage des travailleurs humanitaires déployés sur le terrain au péril de leur vie.

« J'appelle toutes les parties au conflit à garantir la liberté de mouvement et d'accès aux travailleurs humanitaires afin qu'ils puissent accomplir leur travail en toute sécurité, ainsi que l'accès sans entrave aux personnes dans le besoin », a-t-il ajouté.

Face aux rapports récents faisant état d'une augmentation du nombre de victimes civiles du conflit, le Coordonnateur humanitaire a également appelé toutes les parties à respecter leurs obligations de protection des civils en vertu du droit international humanitaire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Yémen : l'ONU se dit alarmée par le nombre de victimes civiles suite aux opérations militaires

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est dit profondément préoccupé mardi par les informations faisant état de nombreuses victimes civiles résultant des opérations militaires actuelles au Yémen, notamment un raid aérien le 30 mars sur le camp de déplacés d'Al-Mazraq, à Harad, dans le nord du pays, et les attaques contre plusieurs hôpitaux de Dhale, dans le sud du pays.