L'ONU juge cruciale la création d'emplois décents pour un développement durable

30 mars 2015

A l'ouverture d'une réunion du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) consacrée à l'emploi, le Vice-Secrétaire général de l'ONU, Jan Eliasson a souligné lundi qu'il ne sera possible de réaliser un développement durable sans création d'emplois et de conditions de travail décentes.

« Le chômage et le sous-emploi restent élevés. Des emplois décents qui apportent un revenu juste, de bonnes conditions de travail, un accès à la protection sociale et à la liberté d'association restent hors de portée pour trop de gens », a déclaré M. Eliasson dans un discours au début de cette réunion qui doit durer trois jours au siège de l'ONU à New York.

« Aujourd'hui, trop de travailleurs, à la fois dans les pays développés et en développement, continuent d'être coincés dans des emplois informels et peu rémunérés. En outre, les travailleurs migrants sont menacés par l'exploitation et la discrimination. Et les femmes gagnent moins et ont plus de risques que les hommes d'être recrutées pour des emplois vulnérables et dangereux », a-t-il ajouté.

Il a également noté que les gens travaillant dans le secteur informel n'ont très souvent pas de protection sociale, reçoivent des salaires faibles et subissent des conditions de travail difficiles.

« C'est pourquoi nous devons considérer une protection adéquate pour les femmes et les jeunes gens, ainsi que pour les peuples autochtones et les personnes handicapées », a ajouté le Vice-Secrétaire général.

Selon lui, le monde est confronté à une crise de l'emploi et la jeunesse est la première à la subir. Environ 73 millions de jeunes gens cherchent du travail. Ils ont trois fois plus de risques d'être au chômage que les gens plus âgés.

« Il est impératif de faire davantage d'efforts pour créer des emplois pour les jeunes gens. Leur frustration est compréhensible et fragilise la confiance dans le gouvernement et les institutions », a dit M. Eliasson.

Le Vice-Secrétaire général a jugé qu'il fallait également s'assurer que le marché du travail assure un accès égal aux femmes.

Il a aussi jugé nécessaire d'investir dans une économie verte tournée vers l'avenir.

« Nous ne pouvons pas réaliser un développement durable sans faire de la création d'emplois et de conditions de travail décentes pour tous une priorité dans la mise en œuvre du programme de développement pour l'après 2015 », a-t-il conclu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'égalité hommes-femmes au travail ne progresse pas suffisamment, selon l'OIT

Vingt ans après l'adoption par le plus vaste rassemblement de femmes au monde d'un programme ambitieux pour promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes, les femmes sont dans une situation à peine meilleure au regard de l'égalité au travail, souligne l'Organisation internationale du travail (OIT) à la veille de la Journée internationale de la femme.