A un sommet de la Ligue des Etats arabes, Ban Ki-moon appelle à s'attaquer aux causes profondes du terrorisme

28 mars 2015

A l'occasion d'un sommet de la Ligue des Etats arabes à Sharm el-Sheikh, en Egypte, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé samedi les pays arabes à s'attaquer aux causes profondes du terrorisme.

« Il y a quatre ans, une génération d'Arabes s'est soulevée contre la tyrannie. L'an dernier, cet effort a porté ses fruits en Tunisie. La Tunisie est devenue un modèle pour la région et au-delà. Pourtant, la récente attaque terroriste à Tunis montre combien les extrémistes visent des innocents et le fragile processus démocratique lui-même », a déclaré M. Ban devant les participants de ce sommet.

« Aujourd'hui, la guerre et la violence dans la région, les actes de terrorisme répréhensibles, et l'occupation israélienne interminable de la Palestine causent d'énormes souffrances. L'impact de toutes ces menaces transcende le monde arabe. Elles constituent un défi direct à la paix et la sécurité internationales », a-t-il ajouté.

Selon lui, « pour contrer ces tendances, il faut s'attaquer aux causes profondes qui alimentent l'extrémisme et la violence. Même lorsque les mesures de sécurité sont nécessaires, recourir seulement à des approches militaire ne résoudra pas ces problèmes ».

Le Secrétaire général a estimé que la réponse sécuritaire doit être effectuée « d'une manière qui protège les droits humains et la dignité ».

« La lutte contre l'extrémisme en commettant des abus n'est pas seulement une erreur, c'est contre-productif », a-t-il affirmé.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Conseil de sécurité condamne fermement l'attaque terroriste contre le Musée du Bardo, en Tunisie

Les membres du Conseil de Sécurité des Nations Unies ont condamné avec la plus grande fermeté l'attaque terroriste contre le Musée National du Bardo perpétrée le 18 mars 2015 à Tunis, en Tunisie, qui a fait au moins 20 morts.