Rejet d'un texte priant le chef de l'ONU d'annuler le versement de prestations à tous les couples homosexuels

25 mars 2015

La Commission des Nations Unies chargée des questions administratives et budgétaires (5ème Commission) a rejeté mardi un projet de décision priant le Secrétaire général de l'ONU de retirer une circulaire diffusée l'an dernier et qui portait sur le versement de prestations aux employés de l'Organisation.

Quatre-vingts délégations ont voté contre ce projet de décision, qui tournait autour de principes tels que les prérogatives du Secrétaire général en matière de gestion, l'égalité des employés de l'ONU, la souveraineté nationale et la transparence.

Le texte a été rejeté par un vote de 43 voix pour et 80 contre, avec 37 abstentions.

En 2014, l'ONU a changé la façon dont elle catégorise le statut des fonctionnaires de l'Organisation, permettant à davantage de couples homosexuels d'accéder aux mêmes avantages dont bénéficient leurs homologues hétérosexuels.

Dans un important changement de politique qui a pris effet en juin, l'ONU a décidé de reconnaître le mariage de couples homosexuels mariés dans un pays où les mariages homosexuels sont légaux. Auparavant, le statut d'un fonctionnaire était déterminé par les lois du pays dont il ou elle vient.

M. Ban n'a pas consulté les États membres de l'ONU sur le changement de politique.

Après le vote de mardi, un porte-parole de l'ONU, Farhan Haq, a déclaré aux journalistes que le Secrétaire général a apprécié le soutien de ceux qui ont reconnu son autorité de chef de l'administration, conformément à la Charte des Nations Unies.

« J'aimerais redire qu'en publiant cette circulaire l'année dernière, le Secrétaire général a agi en vertu de cette autorité », a déclaré M. Haq.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.