Vanuatu : l'ONU et le gouvernement lancent un appel de fonds après le cyclone Pam

24 mars 2015

La Coordonnatrice humanitaire des Nations Unies pour le Vanuatu, Osnat Lubrani, et le Premier Ministre de Vanuatu, Joe Natuman, ont lancé mardi un appel de fonds humanitaire à la suite du cyclone Pam qui a frappé l'archipel du Pacifique il y a onze jours.

Le cyclone de catégorie 5 a causé de gros dégâts à travers l'archipel. Il a détruit des infrastructures, des maisons et des moyens de subsistance dans un pays où plus de 70% de la population dépend de l'agriculture de subsistance. Les évaluations menées par le gouvernement ont identifié 166.000 personnes ayant besoin de toute urgence d'assistance, a précisé le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

L'appel de fonds de 29,9 millions de dollars doit permettre de poursuivre jusqu'au 24 juin 2015 l'assistance initiale fournie par les gouvernements, les bailleurs de fonds et les partenaires humanitaires. Cela comprend la fourniture d'une assistance dans quatre domaines prioritaires : eau, nourriture, abri et soins de santé, ainsi que dans d'autres domaines clés, notamment la protection des groupes vulnérables et l'aide au retour des enfants à l'école.

Le montant de l'appel de fonds reflète à la fois l'ampleur des besoins et les défis logistiques importants liés à la fourniture d'une assistance humanitaire dans un pays insulaire éloigné.

Les besoins sont importants. Environ 75.000 personnes ont besoin d'abris et 110.000 personnes n'ont pas accès à l'eau potable.

« Les personnes touchées par le cyclone tropical Pam sont confrontées à des risques immédiats graves pour leur santé et leur bien-être, ainsi qu'à des menaces qui pèsent sur leurs moyens de subsistance et leur résilience future aux catastrophes », a déclaré Mme Lubrani. « Aujourd'hui, nous sommes au côté du gouvernement du Vanuatu et recherchons de toute urgence l'appui de la communauté internationale ».

Travaillant en étroite collaboration avec le gouvernement, la communauté humanitaire au Vanuatu a identifié dix secteurs sur lesquels se concentrer dans les trois prochains mois.

« Bien que les habitants de Vanuatu aient montré une grande résilience en ces moments difficiles, une aide supplémentaire est nécessaire pour s'assurer que le Vanuatu puisse se relever après cette catastrophe et que les effets potentiellement mortels des maladies, de l'insécurité alimentaire et du manque d'abris puissent être évités », a déclaré Mme Lubrani.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.