Soudan du Sud : l'UNICEF se félicite de la libération de près de 250 enfants soldats

23 mars 2015

Près de 250 enfants soldats, dont quatre filles, ont été libérés ce weekend au Soudan du Sud par un groupe armé appelé la Faction Cobra. Cette libération devait être suivie par celle de 400 autres enfants au cours des jours suivants, s'est félicité le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

La libération a eu lieu dans le village de Lekuangole, dans l'État de Jonglei. Il s'agit de la troisième libération d'enfants suite à un accord de paix entre cette faction et le gouvernement. Les autorités et l'UNICEF travaillent ensemble pour s'occuper des enfants et les réintégrer dans leurs communautés.

La Faction Cobra a indiqué à l'UNICEF qu'elle avait près de 3.000 enfants soldats au sein du groupe armé.

Lors d'une cérémonie officielle à Lekuangole, les enfants ont échangé leurs uniformes contre des vêtements civils. L'UNICEF s'est ensuite chargée de prendre soin des enfants dans un centre provisoire dans le village où ils ont reçu de la nourriture, un toit et des soins médicaux.

L'UNICEF et ses partenaires pourront alors commencer le processus destiné à retrouver leurs familles et fournir si nécessaire un soutien psychosocial.

Cette nouvelle libération d'enfants soldats porte le nombre total d'enfants libérés à plus de 1.300 depuis le 26 janvier, a indiqué le Représentant de l'UNICEF au Soudan du Sud, Jonathan Veitch.

« Alors que nous nous félicitons de la liberté retrouvée pour ces enfants, nous sommes aussi profondément troublés par le fait que des centaines d'enfants ont été enlevés dans les Etats du Haut-Nil et d'Unity. Les garçons sont visés et arrêtés par les forces du gouvernement et de l'opposition », a-t-il ajouté.

« L'UNICEF condamne cette violation des droits humains et appelle toutes les parties à libérer les enfants. L'UNICEF est prête à soutenir leur démobilisation », a encore dit le Représentant de l'UNICEF.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Soudan du Sud : l'ONU exprime sa déception après l'échec des pourparlers de paix

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a exprimé vendredi sa profonde déception suite à l'échec des pourparlers pour ramener la paix au Soudan du Sud, sous l'égide de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD).