En visite en Italie, le chef de l'ONU appelle au soutien international pour régler la crise en Libye

18 mars 2015

Alors qu'il se trouvait mercredi à Rome, en Italie, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a souligné combien il était important que la communauté internationale soutienne les Nations Unies dans ses efforts pour régler la crise en Libye.

« Je suis très préoccupé par la présence croissante de l'Etat islamique, ou Daech, en Libye », a dit M. Ban lors d'un point de presse. « Alors que mon Représentant spécial Bernardino Leon s'efforce de promouvoir le dialogue entre les parties libyennes, le soutien de la communauté internationale, en particulier de l'Italie, est crucial ».

Lors d'une rencontre avec le Premier ministre italien Matteo Renzi, Ban Ki-moon l'a remercié pour le soutien de l'Italie aux efforts politiques et humanitaires des Nations Unies en Libye et pour la contribution italienne aux efforts mondiaux pour lutter contre le terrorisme, notamment en Syrie et en Iraq, a indiqué le porte-parole adjoint du Secrétaire général, Farhan Haq, lors d'un point de presse à New York.

Les deux responsables ont également discuté de la nécessité de répondre aux causes profondes de l'immigration clandestine et du terrorisme.

Le Secrétaire général s'est dit reconnaissant du soutien de l'Italie aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies, en particulier au Liban. Ils ont également discuté de la situation en Ukraine.

Ban Ki-moon a aussi rencontré le Président italien Sergio Mattarella, avec qui il a discuté de la Libye, de la Syrie, des migrations, du changement climatique, et des objectifs de développement durable.

Plus tôt dans la matinée, le Secrétaire général a rencontré le Ministre italien des affaires étrangères, Paolo Gentiloni.

Ban Ki-moon est parti ensuite pour Turin, dans le nord de l'Italie, où il présidera une retraite de hauts responsables du système des Nations Unies.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La Libye ne peut pas se permettre de laisser perdurer la crise politique, selon l'ONU

Lors d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies consacrée à la situation en Libye, le Représentant spécial du Secrétaire général pour ce pays, Bernardino Leon, a estimé mercredi que les Libyens ne pouvaient plus se permettre une aggravation de la crise politique et des affrontements armés qui menacent l'unité nationale.