La Commission de l'ONU sur les stupéfiants s'ouvre à Vienne

9 mars 2015

La 58ème session de la Commission des Nations Unies sur les stupéfiants s'est ouverte lundi à Vienne, en Autriche, le Directeur exécutif de l'Office de l'ONU contre la drogue et le crime (ONUDC), Yury Fedotov, soulignant le rôle vital de cette commission au sein du système des Nations Unies.

« En travaillant avec vous, nous avons mis en place des réponses inter-régionales intégrées reliant les programmes mondiaux, régionaux et nationaux de l'ONUDC afin de s'attaquer aux défis des drogues illicites », a dit M. Fedotov dans un discours devant les participants de cette session.

La 58ème session de la Commission sur les stupéfiants se déroule du 9 au 17 mars à Vienne.

Cette session « est d'une importance particulière car elle contient un segment dédié aux préparatifs pour la Session spéciale de l'Assemblée générale de l'ONU sur les problèmes liés à la drogue au niveau mondial qui va avoir lieu en 2016 », a souligné le Directeur exécutif de l'ONUDC.

Environ 1.000 délégués représentant les Etats membres, des organisations inter-gouvernementales, la société civile et les médias, participent à cette session annuelle pour discuter de la question des stupéfiants. Cette année, la Commission va discuter de 12 projets de résolutions et 65 manifestations en marge de la session sont prévues.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Mettre un terme à la criminalité violente, un prérequis du développement durable, selon l'ONU

Bien que des progrès aient été réalisés à l'échelle mondiale dans la lutte contre la criminalité violente, le nombre d'homicides a augmenté de 10% dans les pays à faible revenu et à revenu moyen-inférieur par rapport à la dernière décennie, ont déploré mercredi des hauts responsables de l'ONU, mettant en évidence le lien entre la réduction de ce fléau et le développement durable.