Afghanistan : Ban Ki-moon manifeste son soutien aux victimes des avalanches meurtrières

26 février 2015

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s'est dit profondément attristé jeudi par les pertes en vies humaines survenues en Afghanistan à la suite d'avalanches, de glissements de terrain et d'inondations dans la partie nord du pays, notamment dans les provinces de Kaboul, Parwan, Panjshir, Kapisa, Badakhshan et Nuristan.

Selon la presse, les tempêtes de neige ont commencé mardi et se sont poursuivies jusqu'à jeudi, provoquant quelques-unes des pires avalanches connues par le pays depuis des décennies et entraînant la mort d'environ 180 personnes, un bilan qui risque de s'alourdir dans les prochains jours.

Dans un communiqué rendu public par son porte-parole à New York, M. Ban a fait part de ses sincères condoléances au peuple et au gouvernement de l'Afghanistan, notamment envers ceux qui ont perdu des membres de leur famille, des amis, leurs maisons et leurs moyens de subsistance dans ces catastrophes.

Selon M. Ban, les agences des Nations Unies et les partenaires humanitaires ont réagi rapidement pour aider le gouvernement afghan à fournir une assistance à ceux qui ont été déplacés – « partout où ils sont accessibles » – et pour renforcer la planification d'urgence afin d'accroître la résilience des familles et des communautés à plus long terme.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'Asie-Pacifique doit renforcer sa résilience face aux catastrophes naturelles, selon l'ONU

Si 2014 n'a pas été le cadre d'une catastrophe naturelle de grande envergure causée par un tremblement de terre ou par un tsunami, plus de la moitié des 226 catastrophes naturelles qui se sont produites cette année dans le monde ont eu lieu dans la région Asie-Pacifique, indique un nouveau rapport de la Commission économique et sociale pour l'Asie et le Pacifique des Nations Unies (CESAP) rendu public mercredi.