L'Equipe d'enquête sur la manifestation violente à Gao termine sa visite au Mali

26 février 2015

L'équipe de haut niveau mandatée par le Secrétaire général des Nations Unies pour enquêter sur la manifestation violente de janvier dernier à Gao, au Mali, est sur le point de terminer une visite de huit jours dans le pays.

Selon la presse, le 27 janvier à Gao, au nord du Mali, une manifestation violente contre un camp de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation dans le pays (MINUSMA) avait entraîné des morts et de nombreux blessés.

Ce jour-là, les manifestants, qui étaient près d'un millier à se masser devant les portes de la base de la MINUSMA, située en plein centre-ville, avaient ensuite tenté d'y pénétrer par la force, un incident qui avait fait trois morts et de nombreux blessés parmi les manifestants.

Suite à cet évènement tragique, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, avait décidé de diligenter une enquête indépendante pour faire la lumière sur les faits entourant cette manifestation violente.

Le 13 février, M. Ban avait informé le gouvernement du Mali du lancement de cette enquête, menée par une équipe de trois experts : Bacre Waly Ndiaye, du Sénégal, et comprendra également Ralph Zacklin, du Royaume-Uni, et Mark Kroeker, des États-Unis. Ces derniers devaient se rendre prochainement au Mali afin d'établir rapidement les faits autour de la manifestation de Gao.

Dans un communiqué de presse rendu public aujourd'hui à Bamako, l'équipe d'enquête sur la manifestation violente a annoncé qu'elle était sur le point de finaliser sa visite de huit jours dans le pays.

Durant cette visite, l'équipe a rencontré les autorités maliennes ainsi que celles de la région de Gao, la police nationale et le service de la protection civile à Gao, les responsables de la MINUSMA, le Cadre de concertation des notables de Gao, les associations qui ont organisé la manifestation du 27 janvier, les autorités hospitalières qui ont accueilli les victimes, des partis d'opposition et plusieurs autres interlocuteurs susceptibles d'aider à faire la lumière sur ces évènements.

L'équipe s'est également entretenue avec les manifestants blessés durant ces évènements et a rendu visite aux familles endeuillées à qui elle a présenté ses condoléances.

L'équipe d'enquête se rendra ensuite à New York pour présenter son rapport préliminaire au Secrétaire général et son rapport final d'ici à la fin mars 2015.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Mali : l'ONU lance une enquête pour faire la lumière sur une manifestation violente à Gao

Les Nations Unies ont nommé vendredi une équipe de haut-niveau pour mener une enquête sur les événements qui se sont produits le 27 janvier dernier à Gao, au nord du Mali, où une manifestation violente contre un camp de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation dans le pays (MINUSMA) a entraîné des morts et de nombreux blessés.