La quatrième Journée Internationale du Jazz aura lieu à Paris, sous l'égide de l'UNESCO

26 février 2015

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, et l'Ambassadeur de bonne volonté de l'UNESCO, Herbie Hancock, ont annoncé jeudi la quatrième Journée Internationale du Jazz qui aura lieu cette année dans la capitale française, le 30 avril prochain.

Présentée chaque année à cette date, en partenariat avec le Thelonious Monk Institute of Jazz, la Journée Internationale du Jazz promeut le jazz en tant qu'outil de liberté et de créativité, d'unité, de dialogue et de coopération entre les peuples. Cette célébration figure sur le calendrier officiel de l'UNESCO et des Nations Unies et s'inscrit cette année dans le cadre du 70ème anniversaire de l'UNESCO.

« Le jazz est synonyme de dialogue. Il va vers les autres et rallie tout le monde. Il implique le respect des droits de l'homme et de la dignité de chacun et de chacune, quelle que soit leur origine. Il veut comprendre les autres, les laisser s'exprimer, les écouter avec respect. C'est pour toutes ces raisons que nous célébrons ensemble le jazz, cette musique de liberté qui est une force pour la paix et dont les messages n'ont jamais été aussi vitaux qu'aujourd'hui, en ces temps de turbulences, alors que nous célébrons le 70ème anniversaire de l'UNESCO. Ce concert exceptionnel constituera le temps fort d'une année cruciale », a déclaré Mme Bokova dans un communiqué de presse annonçant l'évènement.

La célébration de la Journée Internationale du Jazz démarrera à Paris le 30 avril avec une journée de concerts et de programmes d'éducation au jazz. En soirée, un grand concert au siège de l'UNESCO réunira des stars comme Dee Dee Bridgewater (Etats-Unis), A Bu (Chine), Igor Butmzan (Russie), Herbie Hancock (Etats-Unis), Al Jarreau (Etats-Unis), Ibrahim Maalouf (Liban), Hugh Masekela (Afrique du Sud), Marcus Miller (Etats-Unis), Guillaume Perret (France), Dianne Reeves (Etats-Unis), Claudio Roditi (Brésil), Wayne Shorter (Etats-Unis), Dhafer Youssef (Tunisie) et de nombreux autres artistes. John Beasley (Etats-Unis) sera le directeur musical de cette soirée.

« Le 30 avril, le jazz sera honoré dans le monde entier. Les pays de tous les continents braqueront les projecteurs sur le jazz pendant une journée, partageant sa beauté, sa passion et ses valeurs. Educateurs, artistes visuels, écrivains, philosophes, intellectuels, danseurs, musiciens de tous âges et de tous les niveaux, photographes, cinéastes, vidéographes, bloggeurs, et fans participeront à la Journée Internationale du Jazz en échangeant leurs idées à travers des concerts, des programmes d'éducation et d'autres formes de créations », a quant à lui déclaré Herbie Hancock.

Selon l'UNESCO, compte tenu de son importante contribution à l'histoire du jazz, Paris « constitue un choix idéal comme ville d'accueil de la Journée Internationale du Jazz. Le guitariste Django Reinhardt, les chanteuses Edith Piaf et Joséphine Baker, les violonistes Jean-Luc Ponty et Stéphane Grappelli figurent parmi les artistes qui se sont illustrés dans cette musique. Aujourd'hui encore, Paris joue un rôle important dans le développement du jazz ».

« En tant que langage universel de la liberté, le jazz promeut l'inclusion sociale, renforce la compréhension mutuelle et la tolérance, nourrit la créativité », a déclaré l'UNESCO, ajoutant que la Journée Internationale du Jazz veut aussi renforcer le dialogue interculturel et faire prendre davantage conscience au public du rôle du jazz pour la promotion des valeurs universelles figurant au mandat de l'agence de l'ONU.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.