L'UNESCO condamne l'assassinat d'un journaliste aux Philippines

23 février 2015

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a fermement condamné lundi le meurtre d'un journaliste radio, tué le 14 février à Tagbilaran, aux Philippines.

« Je condamne le meurtre de Maurito Lim », a déclaré Mme Bokova dans un communiqué de presse à Paris.

« Ce crime doit faire l'objet d'une enquête approfondie afin de traduire ses auteurs en justice. L'impunité pour de tels crimes contribue à rendre plus vulnérables les journalistes et à promouvoir la censure », a-t-elle ajouté.

La Directrice générale de l'UNESCO a souligné que les autorités du pays doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour garantir au média une certaine sécurité de façon à protéger le droit du public à être informé.

Selon l'UNESCO, M. Lim a été tué d'une balle dans la tête par un motard, alors qu'il s'apprêtait à pénétrer sur son lieu de travail, à dyRD Radio.

La Directrice générale de l'UNESCO publie régulièrement des communiqués sur le meurtre des professionnels des médias, conformément à la résolution adoptée par les Etats membres de l'UNESCO au cours de la Conférence générale de 1997 intitulée « Condamnation de la violence contre les journalistes ». Une liste complète des journalistes assassinés ayant fait l'objet d'une condamnation par l'UNESCO est disponible en ligne sur le site de l'agence.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.