Tanzanie : l'ONU condamne la mutilation et le meurtre d'un bébé albinos âgé d'un an

19 février 2015

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, a fermement condamné jeudi la mutilation et le meurtre d'un bébé albinos âgé d'un an en Tanzanie et a appelé les autorités à enquêter rapidement sur ce crime.

« Je condamne la mutilation et l'assassinat horrible de Yohana Bahati, un bébé âgé d'un an atteint d'albinisme, dans le nord de la Tanzanie », a dit M. Zeid dans un commentaire adressé à la presse.

Yohana Bahati a été enlevé dimanche à son domicile par cinq hommes non identifiés armés de machettes et sa mère a été grièvement blessée. Le corps du bébé a été retrouvé mardi 17 février, les bras et les jambes coupés.

Les attaques contre les personnes atteintes d'albinisme, qui sont souvent motivées par l'utilisation de parties du corps à des fins rituelles, ont coûté la vie à au moins 75 personnes en Tanzanie depuis 2000 et semblent être en hausse, avec au moins trois incidents au cours des deux derniers mois.

« La violence et la discrimination contre les personnes atteintes d'albinisme doivent cesser. J'appelle les autorités tanzaniennes à enquêter rapidement et à poursuivre les auteurs de ce crime terrible et à renforcer les mesures de protection pour les personnes atteintes d'albinisme, particulièrement à l'approche des élections générales dans le pays », a déclaré le Haut-Commissaire.

Selon la presse, fin de décembre, une fillette de 4 ans a été enlevée dans la région voisine de Mwanza, en Tanzanie, et reste introuvable, malgré une forte récompense offerte à qui permettra de la retrouver.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Les albinos sont des êtres humains comme les autres, rappelle un groupe d'experts de l'ONU

Un groupe d'experts indépendants des Nations Unies a attiré aujourd'hui l'attention sur la discrimination dont souffrent les personnes atteintes d'albinisme en Tanzanie, où la Journée nationale de l'albinisme sera observée samedi.